Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.04.2012 13h30
FMI: la croissance américaine devrait s'élever à 2,1 % en 2012

Le Fonds monétaire international (FMI) a déclaré mardi que l'économie américaine devrait connaitre une croissance de 2,1 % en 2012, soit 0,3 point de pourcentage de plus que ses projections de janvier.

"L'économie américaine a gagné du terrain, avec l'amélioration de la croissance en 2011 et des signes d'expansion sur le marché de l'emploi", a déclaré le FMI dans son dernier rapport sur la Perspective économique mondiale (PEM), qui a lancé les programmes d'une semaine des Réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale à Washington.

"Les risques pour la perspective sont plus équilibrés mais tendent toujours du côté négatif étant donné les incertitudes fiscales, les faiblesses sur le marché du logement et les retombées potentielles de (la situation en) Europe", a ajouté le rapport.

Le bailleur mondial basé à Washington a reconnu une croissance évidente de l'emploi ces derniers mois aux Etats-Unis, mais a noté que la croissance des salaires aux Etats-Unis était négative en termes réels pour les deux dernières années et restait faible.

"La croissance économique américaine est estimée à 2,1 % en 2012 et à 2,4 % en 2013, reflétant les faiblesses actuelles au niveau des prix des logements, des pressions sur les désendettements et un marché du travail faible", a poursuivi le rapport.

L'institution financière mondiale a déclaré que bien que les résultats récents du marché du travail soient prometteurs, avec un chômage en baisse à 8,2 % en mars, l'emploi en 2012 et 2013 ne connaitra qu'une modeste croissance aux Etats-Unis.

Le chômage dans le pays devrait atteindre 8,2 % en 2012 et baisser à 7,9 % en 2013, selon le FMI.

Le Fonds a également mentionné que les retombées du marché financier de la zone euro sur les Etats-Unis sont relativement fortes et a mis en garde qu'une explosion de la crise dans la zone euro pourrait facilement nuire à la confiance dans le secteur d'entreprise américain et par conséquent presser les investissements et les demandes.

Sur le front domestique, les incertitudes concernant la consolidation fiscale et les réserves de maisons saisies ralentiront la croissance économique, a ajouté le Fonds.

Tout en appelant le gouvernement américain à placer la dette publique sur une voie durable à moyen terme, le FMI a déclaré que des efforts devaient être faits pour soutenir la reprise à moyen terme.

Par ailleurs, soutenir le marché du logement devrait également être une priorité, a poursuivi le Fonds.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes