Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.04.2012 08h34
Israël laisse son option militaire ouverte lors des pourparlers nucléaires iraniens (ministre)

Israël n'a pas promis de s'abstenir de frappes militaires sur les installations nucléaires de l'Iran au cours des négociations entre Téhéran et des puissances mondiales, a déclaré mardi le ministre israélien de la Défense Ehud Barak,

Je ne crois pas que les efforts (de la communauté internationale) pour arrêter le programme nucléaire de l'Iran portera ses fruits", a dit M. Barak dans une interview à la radio militaire mardi matin.

"Nous ne sommes pas partie des négociations, mais nous pensons que les Américains ont l'objectif de stopper l'Iran ... les chances de réussite ne sont pas élevées", a déclaré M. Barak.

Ces remarques viennent soutenir celles des autres hauts responsables israéliens qui avaient critiqué les délibérations préliminaires nucléaires entre l'Iran et les six puissances mondiales - les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la Grande-Bretagne et la France, et l'Allemagne, à Istanbul samedi dernier, qui se sont soldées par une décision de convoquer une deuxième série de pourparlers à Bagdad le 23 mai.

"Ma première impression est que l'Iran a été donné un billet de faveur. Il a maintenant cinq semaines pour poursuivre l'enrichissement de l'uranium) sans aucune limite", a déclaré dimanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans la première réaction officielle d'Israël à ces pourparlers.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?