Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.04.2012 13h30
France/présidentielle : un taux de participation de plus de 70%

Le premier tour de l'élection présidentielle française, tenu dimanche, est marqué par un enthousiame plutôt fort avec un taux de participation de 70,59% vers 17H00 (heure locale), selon le ministère de l'Intérieur.

Ce taux de participation est pourtant légèrement inférieur à celui annoncé à la même heure lors du premier tour de la présidentielle de 2007, qui était de 73,87%.

A midi, le taux de participation avait atteint 28,29%, soit le deuxième meilleur taux de participation à la mi-journée depuis 1981. Lors du premier tour de la présidentielle de 2007, à la même heure, en métropole, le taux de participation était de 30,88%, contre 21,41% en 2002.

Au total, environ 44,5 millions de Français inscrits devraient participer au scrutin pour choisir entre 10 prétendants au poste suprême de l'Hexagone. Les candidats arrivés aux deux premières places s'affronteront au second tour le 6 mai. Les résultats seront diffusés à partir de 20h00.

Selon des chaînes de télévision locales, les dix candidats à cette présidentielle ont tous voté dimanche matin pour le premier tour du scrtin.

Donné grand favori au second tour, François Hollande, candidat du Parti socialiste, a exercé son devoir civique à Tulle (Corrèze, centre-sud de la France).

"Je suis attentif, mobilisé, mais d'abord respectueux, ce sont les Français qui votent. La journée qui commence va être un moment long, c'est un moment important", a-t-il déclaré à la presse, à sa sortie du bureau de vote.

Son principal rival, Nicolas Sarkozy, le président sortant et candidat de l'UMP (Union pour un mouvement populaire) à sa propre succession, a voté peu avant midi dans un bureau de vote du 16e arrondissement de Paris. Il ne s'est pas exprimé devant la presse à la sortie.

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche qui rêve à devenir le troisième homme du scrutin, a voté dans un bureau de vote du 10e arrondissement de Paris.

"C'est un moment du parcours, c'est toujours émouvant, c'est le moment suprême de la religion républicaine", a-t-il déclaré devant la presse.

"Voilà, une bonne chose de faite", a simplement déclaré la candidate du Front national Marine Le Pen, après avoir voté à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais, nord de la France).

Quant à François Bayrou, candidat du MoDem (Mouvement démocrate) , il a voté à Pau (sud-ouest de la France). Il a estimé que "c'est au premier tour que se joue l'élection présidentielle".

Répartis sur tout le territoire, les quelque 85 000 bureaux de vote sont ouverts depuis 08H00 (heure de Paris) dimanche matin et devraient fermer leurs portes à 18H00 dans la plupart des communes, mais la fermeture des derniers bureaux doit intervenir à 19H00, voire 20H00, dans les grandes villes, en particulier à Paris et en région parisienne.

Le coup d'envoi des opérations de vote de l'élection avait été donné dès samedi pour les électeurs d'outre-mer et les Français résidant sur le continent amérain. Cette mesure, déjà en vigueur lors de la présidentielle de 2007, vise à éviter à ces électeurs de voter alors que les premiers résultats du scrutin sont déjà connus en France métropolitaine, en raison du décalage horaire. La Commission nationale de contrôle de la campagne électorale en vue de l'élection présidentielle et la Commission des sondages ont rappelé vendredi dans un communiqué que jusqu'à dimanche 20H00, avce la fermeture des derniers bureaux de vote, la publication de sondages, d'estimations ou de commentaires est interdite par la loi, de même que la diffusion d'informations sur les résultats. Les instituts de sondage se sont également engagés vendredi à ne pas réaliser de sondages «sorties des urnes», c'est-à-dire en interrogeant des électeurs à leur sortie du bureau de vote.

Les résultats officiels du premier tour seront proclamés officiellement mercredi par le Conseil constitutionnel. Selon tous les sondages publiés avant la fin de la campagne électorale vendredi à minuit, sur les dix candidats à cette présidentielle, le candidat du Parti socialiste (gauche), François Hollande, et son principal rival Nicolas Sarkozy, le champion de l' UMP (Union pour un mouvement populaire, droite), candidat à un second mandat à l'Elysée, devraient largement devancer les autres candidats au premier tour et sont donc pressentis pour s'affronter au second tour.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?