Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 25.04.2012 08h09
France/présidentielle : la fermeture de tous les bureaux de vote à 20h00 recommandée

Une des autorités adminitratives de contrôle du processus électoral en France a recommandé lundi la fermeture de tous les bureaux de vote à 20h00 dans le pays au second tour de l'élection présidentielle le 6 mai, afin d'éviter toute diffusion prématurée de résultats de vote, un phénomène survenu au premier tour malgré la mise en garde à cet égard.

La recommandation a été avancée par la Commission nationale de contrôle de la campagne électorale en vue de l'élection présidentielle (CNCCEP) dans un communiqué publié lundi, tirant les enseignements de la diffusion prématurée d'estimations de résultats du premier tour avant 20h00 par les réseaux sociaux et des médias.

"Pour tirer les conséquences de cette situation, et pour éviter que le résultat du second tour de l'élection présidentielle ne soit divulgué avant la clôture du scrutin, la Commission nationale de contrôle recommande, afin de garantir le droit de chaque électeur à la libre expression de son suffrage, que soit fixée à 20 heures le 6 mai prochain la fermeture de l'ensemble des bureaux de vote de métropole", écrit le communiqué.

"Il conviendrait par conséquent de modifier l'article 3 du décret du 22 février 2012 portant convocation des électeurs pour l' élection du Président de la République", ajoute le texte.

L'Agence France-Presse, deux médias belges, un média suisse, ainsi qu'un site internet basé en Nouvelle-Zélande font l'objet d' une enquête ouverte dimanche soir par le parquet de Paris pour avoir publié des estimations sur les résultats du premier tour de l'élection présidentielle avant l'heure légale de 20h00.

La CNCCEP rappelle qu'"elle avait, dès son rapport sur l' élection présidentielle de 2007, présenté une telle demande".

Mercredi dernier, la CNCCEP, ainsi que la Commission des sondages, une autre autorité administrative de contrôle du processus électoral, avaient rappelé que la loi française interdit la publication ou le commentaire de tout sondage, résultat partiel ou estimation de résultats la veille et le jour du scrutin, pour les deux tours de la présidentielle, averstissant qu'une infraction sera sanctionnée de 75 000 euros d'amende, quel que soit le mode de communication.

La Commission des sondage et le parquet de Paris avaient menacé jeudi dernier des poursuites pénales toute personne ou média, y compris étranger, pour diffusion, le jour des deux tours de la présidentielle, d'estimation de résultats ou de sondages à la sortie des urnes avant la fermeture des derniers bureaux de vote en métropole à 20h00.

Vendredi dernier, les neuf principaux instituts de sondage s' étaient engagés également à ne pas réaliser de sondages "sortie des urnes", c'est-à-dire en interrogeant des électeurs à leur sortie des bureaux de vote.

Un débat s'est amorcé dans les médias sur le bien fondé de publier ou non les estimations réalisées dans les zones rurales où les bureaux de vote ferment à 18h00, avant les grandes villes, où le scrutin se clôt à 20h00.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Le Soudan et le Soudan du Sud : rien n'est plus précieux que la paix !
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN