Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.05.2012 11h28
Merkel exclut une renégociation du pacte européen de discipline budgétaire après l'élection française

La chancelière allemande Angela Merkel a exclu lundi la renégociation du pacte européen de discipline budgétaire, affirmant que cette bonne "façon" de lutte contre la crise de la dette dans la zone euro ne serait pas remise en question tout simplement en raison de changements de dirigeants nationaux.

S'exprimant lors d'une conférence de presse à Berlin, Mme Merkel a déclaré que la réouverture des discussions sur le pacte européen de discipline budgétaire, convenu lors du sommet européen de mars "n'aurait pas lieu", rejetant ainsi les appels répétés du nouveau président français, le socialiste François Hollande.

François Hollande, qui a battu le proche allié de Mme Merkel, le président sortant Nicolas Sarkozy lors de l'élection de dimanche, avait critiqué les politiques intransigeantes de l'Allemagne en matière de discipline budgétaire, affirmant que c'est la croissance économique, et non pas l'austérité drastique, qui pourrait sortir l'Europe de la crise.

Mme Merkel a souligné que le pacte, approuvé par 25 des 27 Etats membres de l'Union européenne (UE), est un "bon" moyen pour lutter contre la crise de la dette dans la zone euro et pour renforcer sa gestion financière.

"Je pense que nous ne pouvons pas tout simplement recommencer à discuter de tout ce que nous avons déjà convenu, après une élection dans un pays petit ou grand", a déclaré Mme Merkel.

Lors de la conférence de presse, Mme Merkel n'a pas oublié d'adopter un ton diplomatique, affirmant qu'elle accueillirait François Hollande "les bras ouverts" dans le courant du mois à Berlin, lors de leur première réunion et s'attend à "une coopération bonne et accrue" avec le nouveau dirigeant français.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Chine : une ineptie qu'il est nécessaire de se débarrasser dans l'obtention du « diplômes supérieur fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale