Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.05.2012 08h13
France : un calendrier hebdomadaire stratégique pour le nouveau président français

Une semaine après son élection à la présidence française, François Hollande s'apprête à vivre une semaine particulièrement chargée tant sur le plan national qu'international, avec notamment la formation de son gouvernement ainsi que des déplacements en Allemagne et aux Etats-Unis.

Quelques heures après son investiture mardi, le nouveau président français, François Hollande, qui a remporté le second tour de l'élection présidentielle dimanche 6 mai avec 51,62 % des voix contre 48,38 % pour Nicolas Sarkozy, se rendra dans la soirée à Berlin pour un dîner de travail avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Accompagné de son conseiller diplomatique Paul-Jean Ortiz, M. Hollande tentera de rallier Mme Merkel à des initiatives en faveur de la croissance en Europe.

Si la chancelière croit "possible" un "partenariat stable" avec François Hollande, elle s'est néanmoins déjà déclarée réticente à "de nouvelles négociations sur le traité budgétaire européen", réclamées par le président français.

Ce premier rendez-vous fera surtout figure de test sur la qualité relationnelle de deux personnalités qui ne se connaissent pas.

Si François Hollande devrait nommer son Premier ministre mardi avant son départ pour Berlin, la composition du gouvernement sera quant à elle dévoilée mercredi, le nouveau président ayant notamment assuré que la parité hommes-femmes sera assurée dans son équipe.

Mercredi sera également le premier grand test sur les marchés pour la France depuis l'élection de François Hollande. En effet, l'Etat français espère emprunter ce jour-là entre 7,8 et 9,2 milliards d'euros (émissions d' obligations à moyen et long terme) pour financer sa dette, relève la presse française.

Il s'agira d' une étape cruciale qui permettra de mesurer la confiance des investisseurs privés à l'égard de la nouvelle équipe au pouvoir.

Lors de son dernier emprunt le 3 mai dernier, trois jours avant le second tour de l'élection présidentielle, la France avait levé 7,4 milliards d'euros à des taux d'intérêt inférieurs à 3%.

Autre rendez-vous majeur du nouveau président français : son déplacement le week-end prochain aux Etats-Unis.

Attendu vendredi matin à la Maison Blanche, François Hollande aura un entretien bilatéral avec le président des Etats-Unis Barack Obama, où les deux hommes devraient notamment évoquer le retrait des troupes américaines et françaises d'Afghanistan ainsi que la crise dans la zone euro.

S'ils risquent d'être en désaccord sur le calendrier de retrait de leurs troupes respectives d'Afghanistan, M. Hollande souhaitant un retrait des troupes françaises fin 2012, soit deux ans avant le calendrier de l'Otan, les deux hommes devraient néanmoins être sur la même ligne quant à la crise en zone euro, les Etats-Unis voulant contrebalancer l'austérité défendue par l'Allemagne.

François Hollande assistera également à la réunion du G8 prévue les 18 et 19 mai à Camp David, lieu de villégiature officiel du président américain, ainsi qu'au sommet de l'Otan à Chicago les 20 et 21 mai.

Sur le plan intérieur, l'une des priorités majeures du nouveau président français sera d'obtenir une majorité absolue aux élections législatives des 10 et 17 juin prochains afin d'éviter une cohabitation et faciliter l' application de son programme, alors que les sondages donnent gauche et droite au coude-à-coude entre 30 et 33 % des intentions de vote.

Pour réduire les déficits publics de la France à 3% du PIB en 2013, comme il s'est engagé à le faire, François Hollande, devrait lancer d'ici à juillet de nombreuses mesures fiscales comme la révision de l'impôt sur les sociétés au bénéfice des PME, la réduction des niches fiscales, la surtaxe sur les bénéfices des banques et des sociétés pétrolières, une plus grande taxation des grosses successions ou des revenus du capital, ainsi qu' une imposition à 75% au-dessus de 1 million d'euros de revenu annuel.

Entre la formation de son gouvernement, la préservation de la relation franco-allemande, l'ouverture de la course aux législatives et son déplacement aux Etats-Unis, la semaine qui attend François Hollande s'annonce décisive pour lui permettre de poser sa stature de nouveau président français.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale