Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.05.2012 08h30
Le gouvernement colombien promet sa collaboration pour faciliter la libération du journaliste français enlevé par les FARC

Le président colombien, Juan Manuel Santos, a annoncé mardi que le gouvernement colombien était prêt à aider à faciliter la libération d'un journaliste français enlevé le 28 avril dernier par les Forces armées révolutionnaires de la Colombie (FARC, rébellion).

Le président Juan Manuel Santos a déclaré dans un message sur son compte Twitter "qu'il avait informé le gouvernement français, via le ministère des Affaires étrangères, de sa disposition à faciliter la libération du journaliste Roméo Langlois".

Les FARC ont annoncé dimanche dernier leur décision de remettre le journaliste français à une commission formée par l'ancien sénateur Piedad Cordoba, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en Colombie et un délégué représentant le président français François Hollande.

M. Langlois a été enlevé le 28 avril par les rebelles des FARC alors qu'il accompagnait et filmait une brigade militaire pendant une opération anti-drogue dans le sud du pays.

Lundi, M. Cordoba et le CICR ont déclaré qu'ils attendaitent la nouvelle annonce de la guérilla pour savoir le lieu et la date de la libération de Langlois.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Le protectionnisme est « myope »
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE