Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.05.2012 08h30
Le gouvernement colombien appelle à une libération inconditionnelle du journaliste français enlevé par les FARC

Le gouvernement colombien a lancé vendredi un nouvel appel aux Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) pour qu'elles libèrent le plus tôt possible et sans condition préalable un journaliste français qu'elles avaient enlevé fin avril.

Le correspondant français, Roméo Langlois, a été fait prisonnier, alors qu'il accompagnait une brigade de l'armée colombienne afin de filmer une opération militaire dans le département de Caqueta, dans le sud-ouest du pays.

Le ministre colombien de l'Intérieur, Federico Renjifo, a déclaré vendredi que ce que les guérilleros des FARC "doivent faire, c'est de libérer le journaliste français sans aucune condition".

"La position du gouvernement est qu'il s'agit d'un enlèvement et que cela viole les promesses des FARC", a indiqué M. Renjifo aux journalistes à Bogota, en allusion à une déclaration antérieure des FARC qu'elles mettraient fin à la pratique de l'enlèvement.

Cependant, les FARC ont affirmé que Roméo Langlois, 35 ans, était en uniforme militaire lorsqu'il était capturé.

La semaine dernière, les FARC ont exigé la création d'une commission de négociation pour la libération du journaliste français, cette commission doit comprendre un représentant du président français François Hollande, un représentant du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en Colombie, ainsi que l'ancien sénateur Piedad Cordoba, qui avait travaillé pour la libération des autres personnes détenues par les FARC.

Cet enlèvement a été condamné unanimement par les Colombiens et la communauté internationale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Le protectionnisme est « myope »
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE