Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.05.2012 08h27
Les dirigeants de l'OTAN discutent du bouclier antimissile européen en dépit des protestations

Les dirigeants des pays membres de l'OTAN se sont mis d'accord dimanche sur plus de 20 programmes de défense multinationaux visant à renforcer les capacités du bouclier antimissile, alors qu'une manifestation anti-OTAN en dehors du sommet a dégénéré en affrontement.

Le bouclier antimissile de l'OTAN a atteint sa "capacité intérimaire", c'est-à-dire sa première phase opérationnelle en direction de son objectif à long terme, qui est de "fournir une couverture totale à toutes les populations, à tous les territoires et à toutes les forces associées à l'OTAN en Europe", a déclaré le secrétaire général Anders Fogh Rasmussen, à l'issue de la première journée de réunions.

Selon lui, l'OTAN a fait des progrès dans la "défense intelligente" de l'Alliance, qui passe par une mise en commun des ressources, destinée à réduire les coûts dans une situation d'austérité budgétaire.

Les dirigeants ont approuvé "un ensemble de plus de 20 projets multinationaux pour fournir les capacités dont nous avons besoin, à un prix que nous pouvons nous offrir", a déclaré le secrétaire général de l'organisation transatlantique.

"En ce temps de difficultés économiques, nous pouvons travailler ensemble et rassembler nos ressources", a déclaré le président américain Barack Obama à l'ouverture du sommet.

Quelques heures avant le sommet, le président Obama a rencontré son homologue afghan Hamid Karzaï pour discuter de l'engagement futur de l'OTAN envers l'Afghanistan. M. Karzaï a déclaré que les Afghans étaient "impatients de finir cette guerre", et étaient "pleinement conscients de la tâche à accomplir".

Lundi, les discussions se concentreront sur l'avenir de l'Afghanistan, ce qui "va envoyer un signal fort de l'engagement en faveur du peuple afghan", a déclaré M. Rasmussen, qui a toutefois affirmé que la réunion ne serait pas une "session d'engagement".

Lors des discussions entre MM. Obama et Karzaï dans la matinée, des milliers de manifestants se sont rassemblés aux alentours pour dénoncer la guerre en Afghanistan, espérant que leur message anti-guerre puissent être entendus à travers les murs du Palais des congrès.

La manifestation, dirigée par des dizaines de vétérans américains des guerres en Irak et en Afghanistan qui portaient des uniformes ou T-shirts anti-guerre, a été encerclée par la police.

Le rassemblement a commencé avec une organisation ordonnée, mais un affrontement a éclaté dans la soirée alors que les manifestants ont été dispersés et certains d'entre eux ont traversé les barricades dressées par la police.

La police de Chicago a déclaré qu'au moins 18 personnes avaient été arrêtées, et une chaîne de télévision locale a rapporté qu'un policier a été légèrement blessé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »