Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.05.2012 08h11
Italie: le PM visite une partie de la zone frappée par un séisme

Le Premier ministre italien, Mario Monti, a visité mardi une partie de la zone touchée par le séisme de dimanche, déclarant que le gouvernement fera tout ce qu'il peut pour aider l'économie locale à repartir rapidement.

"Je suis venu ici, tout d'abord, pour présenter mes condoléances aux proches des victimes, et je voulais aussi voir de mes yeux l'étendue de ce grave incident", a déclaré M. Monti, lors de sa visite de Sant'Agostino, une des villes les plus touchées de la région centrale de Reggio Emilia.

Le premier ministre a déclaré que son gouvernement étudiait des mesures visant à suspendre les taxes pour la population touchée par le séisme d'une magnitude de 5,9 et dont les maisons ont été détruites.

M. Monti a rencontré des familles des victimes tuées, et a confirmé que l'Italie était sur le point de déclarer l'état d'urgence lors d'une réunion de cabinet plus tard mardi.

Cependant, un groupe d'habitants a contesté la venue de M. Monti, affirmant que sa visite était purement un "spectacle médiatique".

Comme d'autres secousses étaient attendues, près de 4500 personnes sont restées dans les structures publiques mises à leur disposition, les hôtels ainsi que les tentes où elles ont passé les deux dernières nuits.

Les associations industrielles locales ont déclaré que des centaines d'entreprises ont été endommagées et ont dû fermer temporairement leurs portes, mettant en péril près de 5 000 emplois, alors que la plus grande association agricole d'Italie, Coldiretti, a estimé les pertes agricoles à environ 200 millions d'euros (255 millions de dollars).

"Le gouvernement œuvre pour analyser la situation et aider la région à redevenir productive le plus rapidement possible", a déclaré M. Monti lors de sa visite.

Une série de 200 secousses, dont certaines étaient puissantes, a frappé la zone de l'épicentre située entre les villes de Ferrara et de Modène au cours de ces 24 dernières heures, d'après l'Institut national de géophysique et de volcanologie d'Italie (INGV).

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »