Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.05.2012 13h21
L'Iran convoque l'ambassadeur de l'Azerbaïdjan suite aux insultes proférées contre l'ayatollah Khamenei

Le ministère iranien des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur de l'Azerbaïdjan à Téhéran mardi pour protester contre un récent rassemblement devant l'ambassade iranienne à Bakou, capitale azerbaïdjanaise, au cours duquel le leader de la République islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, a été insulté, a rapporté la chaîne de télévision Press TV.

Au cours de la réunion, Seyyed Abbas Araqchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères , a transmis "les véhémentes protestations du gouvernement iranien" au gouvernement azerbaïdjanais pour les insultes proférées à l'encontre des religieux sacrés iraniens, selon le média.

L'ambassadeur azerbaïdjanais, Javanshir Akhundov, a déclaré qu'il transmettrait le mécontentement de l'Iran aux officiels de son pays.

Mardi, le média local avait rapporté que l'Iran avait rappelé son ambassadeur en Azerbaïdjan pour les insultes scandées lors d'un rassemblement devant son ambassade à Bakou.

Le 16 mai, une centaine de membres du Parti indépendance du sud de l'Azerbaïdjan, du Centre international de la diaspora et du Congrès mondial des Azerbaïdjanais s'était rassemblée devant l'ambassade iranienne dans la capitale du pays.

Les manifestants ont scandé des slogans contre la République islamique et son guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei.

Lundi, Mohammad Bagher Bahrami, ambassadeur iranien, a quitté l'Azerbaïdjan pour protester contre ces insultes.

D'après le média, les relations entre les deux voisins sont tendues depuis que les médias ont révélé que l'Azerbaïdjan a signé un accord de 1,5 milliards de dollars avec Israël pour acquérir des drones et des systèmes anti-avions et anti-missiles.

Le conflit entre l'Iran et l'Azerbaïdjan s'est également intensifié quand les personnalités religieuses de la République islamique ont vivement critiqué Bakou pour avoir organisé l'Eurovision, concours prestigieux de chants.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »