Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.05.2012 08h17
Yémen : cinq blessés graves évacués vers l'hôpital militaire français de Djibouti

Le ministère français des Affaires étrangères a indiqué mardi avoir procédé à l'évacuation de cinq blessés graves vers l'hôpital militaire français de Djibouti, à la suite de l'attentat qui a fait, la veille à Sanaa, près de 100 morts durant une répétition du défilé militaire devant avoir lieu le lendemain, jour de la fête nationale yéménite.

« Cette nuit, en réponse à une demande urgente des autorités yéménites, à la suite de l'attentat du 21 mai, la France a évacué par avion spécial cinq blessés graves vers l'hôpital militaire de Djibouti », a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay, Bernard Valero.

« Un avion de type C160 des forces françaises basées à Djibouti s'est posé à Sanaa dans la nuit du 21 au 22 mai. Les médecins militaires français et notre Conseiller médical régional, compétent pour le Yémen, ont identifié les blessés les plus difficiles à soigner sur place et les ont évacués vers Djibouti », a-t-il détaillé.

Les blessés ont ensuite été pris en charge par l'hôpital militaire, ce mardi matin, a poursuivi le diplomate français.

« Cette action s'inscrit dans l'engagement de la France auprès des autorités et du peuple yéménites dans cette phase de transition particulièrement importante pour l'avenir du Yémen », a ajouté le porte-parole, qui a précisé que d'autres propositions de coopération médicale devraient être faites dans les jours à venir.

Le Yémen a, en effet, subi lundi l'un des attentats les plus meurtriers de son histoire. Revendiqué par Al-Qaïda, l'attentat, perpétré par un kamikaze durant les préparatifs du défilé militaire de la fête nationale, a entraîné près de cent morts dans les rangs de l'armée.

« La France réitère avec force sa condamnation de cet attentat barbare qui, à la veille de la réunion des Amis du Yémen, a coûté la vie à plus de cent soldats yéménites et réitère son plein soutien aux efforts des autorités yéménites, en particulier au président Hadi, pour mener à bien la transition politique et restaurer la stabilité du pays », a rappelé M. Valero.

« A cet égard, la réunion du groupe des amis du Yémen demain à Riyad (en Arabie Saoudite) sera une nouvelle étape importante. La France y sera pleinement impliquée », a conclu le diplomate français.

L'actuel président Abd Rabbo Mansour Hadi a succédé fin février à Ali Abdallah Saleh, qui, après avoir passé 33 ans à la tête du Yémen, avait fini par quitter le pouvoir, dans le cadre d'un accord de transition élaboré par les monarchies du Golfe.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »