Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.05.2012 08h20
Nucléaire iranien: début des négociations à Bagdad

Les pourparlers sur le programme nucléaire iranien controversé entre l'Iran et les six puissances mondiales, en plus de l'Union européenne (UE), ont commencé mercredi à Bagdad, capitale irakienne.

Les négociations ont eu lieu dans un palais du complexe présidentiel dans la zone verte bien protégée, dans le centre de Bagdad, où se trouvent les bureaux du gouvernement irakien, ainsi que certaines ambassades étrangères, dont l'ambassade américaine.

Le dernier cycle des négociations entre l'Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies (les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Russie et la Chine) ainsi que l'Allemagne, connu sous le nom G5+1, a eu lieu en avril à Istanbul en Turquie. Toutes les parties concernées ont estimé que les négociations ont été positives. Elles ont accepté de se rencontrer à nouveau à Bagdad le 23 mai.

Les discussions de mercredi visent à persuader l'Iran de permettre aux experts de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) d'avoir accès à des sites, du personnel et des documents qu'ils espèrent inspecter pour clarifier les préoccupations selon lesquelles le pays pourrait travailler sur la fabrication d'armes nucléaires.

L'Irak pense lui que l'organisation d'une telle rencontre internationale est un nouveau signal, après l'organisation en mars dernier du sommet de la Ligue arabe, envoyé au monde de sa sortie de son isolation après les guerres et les troubles.

Jusqu'à présent, l'ONU a sanctionné à plusieurs reprises Téhéran pour avoir refusé d'arrêter son enrichissement d'uranium, qui est une technologie pouvant être utilisée pour produire du combustible nucléaire ou des matériaux servant à la fabrication de bombes.

L'UE, les Etats-Unis et d'autres pays ont imposé un embargo sur le pétrole dans le cadre de leurs sanctions pour faire pression sur Téhéran et pour l'amener à reprendre les pourparlers sur le programme nucléaire du pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »