Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.05.2012 13h25
Téhéran considère le Traité de non-prolifération comme base de négociations nucléaires

L'Iran considère le Traité de non- prolifération nucléaire (NPT) comme la base de ses négociations sur le dossier nucléaire avec les cinq membres du Conseil de sécurité de l'ONU ainsi que l'Allemagne, a affirmé dimanche le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast, cité par l'agence de presse officielle iranienne IRNA.

Rappelant que l'Iran est signataire du NPT, M. Mehmanparast a indiqué que son pays n'a jamais envie de militariser son programme nucléaire et considère l'enrichissement d'uranium pour des fins civils comme son droit légitime.

"Si les gouvernements occidentaux reconnaissent la nature civil du programme nucléaire iranien et demandent l'arrêt de l'enrichissement d'uranium à 20%, l'Iran va réfléchir sur leur demande", a-t-il déclaré.

Vendredi, au lendemain des négociations avec les six puissances à Bagdad, l'ayatollah Ahmad Khatami avait souligné que l'Iran n'allait pas abandonner son droit à produire de l'enrichissement d'uranium à 20%.

Les pourparlers de Bagdad ont pris fin jeudi et décidé de tenir la prochaine rencontre à Moscou le mois prochain.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »