Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.06.2012 08h16
Les États-Unis saluent la condamnation de Charles Taylor

Les États-Unis ont salué mercredi la condamnation de l'ex-président libérien Charles Taylor, qualifiant cet événement d'étape historique pour "la justice et la responsabilité".

"La condamnation de Charles Taylor est un moment important pour les habitants de Sierra Leone, et je tiens à le dire, une étape historique pour la justice et la responsabilité", a déclaré le porte-parole du département d'État Mark Toner lors d'un point presse ordinaire.

M. Taylor, âgé de 64 ans, a été condamné mercredi matin à 50 ans de prison pour aide et complicité à "des crimes ignobles et brutaux" commis lors de la guerre civile en Sierra Leone entre 1991 et 2002, devenant le premier chef d'État condamné par un tribunal international de l'histoire.

Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone, basé à Leidschendam aux Pays-Bas, l'a condamné le 26 avril pour meurtre, esclavage sexuel, recrutement et utilisation d'enfants soldats, trafic de diamants du sang et terrorisme, en tant que soutien et créateur du Front révolutionnaire uni en Sierra Leone.

M. Taylor a été président du Liberia de 1997 à 2003. Il a été arrêté au Nigeria en mars 2006, et son procès a débuté en juin 2007.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »