Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.06.2012 08h10
Pakistan/Iran : discussions sur le terrorisme, l'Afghanistan et les échanges commerciaux

Le président pakistanais Asif Ali Zardari a déclaré vendredi lors d'une réunion avec le ministre des Affaires étrangères iranien, le Dr Ali Akbar Salehi, en visite au Pakistan, que le terrorisme et l'extrémisme constituent une menace commune et doivent être confrontés conjointement.

M. Salehi a rencontré le président Asif Ali Zardari dans la ville portuaire de Karachi et lui a invité à participer au 16e sommet des pays du Mouvement non alignés (NAM) qui se tiendra à Téhéran en août 2012, a déclaré le porte-parole présidentiel.

Les relations bilatérales pakistano-iraniennes, la coopération mutuelle et les questions d'intérêt commun ont été abordées en plus du prochain sommet du MNA, a déclaré le porte-parole le sénateur Farhatullah Babar.

S'entretenant sur la situation régionale et les défis communs, le Président a dit qu'il y avait une nécessité pour les deux pays de mettre en place des arrangements efficaces afin d'éviter des incidents fâcheux sur les frontières. Il a appelé à une meilleure coordination des autorités de contrôle aux frontières des deux les côtés.

Il a dit qu'étant le voisin immédiat de l'Afghanistan, les deux pays ont un grand rôle à jouer dans la promotion de la stabilité, la paix et le développement en Afghanistan. Le Président a réitéré son appel que les questions régionales ont besoin de solutions régionales. Il a dit que le Pakistan estime que la souveraineté, l'indépendance, l'unité et l'intégrité territoriale des Etats doivent être respectées.

Le Président a souligné la nécessité pour les deux pays de prendre des mesures efficaces afin de réaliser l'objectif commercial de 10 milliards de dollars américains dans le délai prévu.

Il a dit que le tarif préférentiel et des accords de libre- échange, l'encouragement du commerce de troc en monnaies locales, la facilitation de l'exportation de la viande et des fruits en dehors du blé et du riz en provenance du Pakistan sont quelques- unes des mesures importantes pour stimuler le commerce mutuel et de renforcer davantage les interactions économiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »