Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.06.2012 08h28
La Syrie confrontée à un "projet de sédition", non à une crise politique (Assad)

La Syrie n'est pas confrontée à une crise politique mais plutôt à un projet de sédition visant à détruire le pays, et l'arme de la sédition est le terrorisme, a déclaré dimanche le président syrien Bachar al-Assad.

"Nous sommes face à une vraie guerre", a dit M. Assad dans son discours prononcé devant le nouveau Parlement.

Le président a indiqué que le processus politique progressait en Syrie, mais il a souligné que le terrorisme se développait également avec force.

La situation délicate que traverse le pays exige plus d'audace, plus de solidité et de sens des responsabilités, a noté le président syrien. Le rôle exercé par la région s'est avéré infructueux en ce qui concerne la crise syrienne, a-t-il ajouté.

Il a par ailleurs déclaré que la "porte du dialogue" était ouverte, insistant sur sa volonté d'amorcer un dialogue. Il a toutefois clairement réaffirmé que la lutte contre le terrorisme serait poursuivie sans relâche.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »