Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 05.06.2012 08h26
L'OCS au cours des dix prochaines années (ANALYSE)

L'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) organisera son 12e sommet les 6 et 7 juin à Beijing.

Depuis sa création en 2001, l'OCS a contribué au maintien de la sécurité et de la stabilité régionales, et à la promotion de la création d'un nouvel ordre politique et économique international portant accent sur la démocratie, la justice et la rationalité.

Etant donné que la situation régionale et internationale en matière de sécurité et d'économie connaît actuellement des changements profonds, l'OCS s'est fixée l'objectif de s'adapter à ces changements au cours des dix prochaines années.

COOPERATION SECURITAIRE

En tant qu'organisation inter-gouvernementale, la coopération sécuritaire est le noeud et le fondement de l'OCS, a indiqué Tatyana Sinitsina, rédactrice en chef du site internet russe InfoSCO, lors d'une interview accordée à Xinhua.

Si l'on passe en revue ce qu'a fait l'OCS depuis sa création, on arrive à une conclusion qu'elle a la capacité de protéger ses Etats membres des menaces du terrorisme, du séparatisme et de l'extrémisme, a indiqué Mme Sinitsina.

Eugeny Bazhanov, directeur de l'Académie diplomatique du ministère russe des Affaires étrangères, partage le même avis que Mme Sinitsina. Il a souligné que les membres de l'OCS faisaient face actuellement à ces trois "forces du mal" à part d'autres problèmes sérieux, ainsi, trouver une solution à ces problèmes sur la base de la coopération entre les Etats membres est très important, d'autant plus que le maintien de la stabilité et de la stabilité régionales reste l'une des principales responsabilités de la SCO à l'avenir.

COOPERATION ECONOMIQUE

Il y a des accords bilatéraux entre la Russie et la Chine, le Kazakhstan et la Chine, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan, entre autres, mais on ne voit pas autant d'accords multilatéraux qui impliquent plusieurs membres, a fait remarquer Mme Sinitsina.

Sergueï Luzyanine, vice-directeur de l'Institut de l'extrême-est de l'Académie russe des Sciences, a quand à lui souligné que l'OCS avait besoin de prêter plus d'attention à la coopération économique et commerciale multilatérale.

Par ailleurs, l'OCS doit non seulement coordonner les intérêts entre les Etats membres, mais aussi les relations entre Etats et entreprises, ainsi que l'intégration économique cherchée séparément par la Chine et la Russie, a poursuivi M. Luzyanine.

Pour sa part, Erlan Abdyldaïev, ancien ambassadeur kirghiz en Chine, a proposé à l'OCS de faire avancer des projets multilatéraux et des coordinations, soulignant que la Chine, la Russie et le Kirghizistan doivent aider d'autres Etats membres à développer leurs économies afin de réaliser la prospérité en Asie centrale.

PERSPECTIVES DE L'OCS

L'OCS est devenue maintenant un important mécanisme garantissant la stabilité et la sécurité en Eurasie, après des années de développement. Davantage de pays ont l'intention de rejoindre le bloc en tant qu'Etats observateurs ou partenaires de dialogue, a commenté Saib Nararov, un analyste politique ouzbék.

Pour relever, de façon appropriée et efficace, les défis et les menaces, les Etats membres de l'OCS doivent agir ensemble afin d'atteindre un développement de long terme, a-t-il souligné.

Concernant l'élargissement du bloc, M. Bazhanov a indiqué que les pays membres de l'OCS devraient prendre le temps pour intégrer de nouveaux membres, et que des facteurs objectifs, tels que la situation, la corrélation et la situation internationale de chaque pays, devraient être pris en compte.

La Chine et la Russie, deux membres importants du bloc, se sont engagées à promouvoir le développement constant du bloc. Il est très probable que l'OCS devienne une organisation plus puissante pour maintenir la sécurité et la stabilité régionales en Eurasie, a-t-il ajouté.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?