Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.06.2012 09h03
Le président français annonce l'accélération du processus du rapatriement des troupes françaises après l'attentat-suicide

Le président français François Hollande a annoncé samedi que le retrait des troupes françaises combattantes d'Afghanistan débutera en juillet prochain et s'achèvera fin 2012, pour accélérer le processus du rapatriement des troupes français après l'attentat-suicide dans lequel quatre soldats français ont trouvé la mort.

Le président français a fait une déclaration télévisée à Tulle en précisant que 4 soldats français et un interprète afghan ont été tués par l'explosion dans un attentat-suicide au cours d'une opération de soutien à l'armée afghane dans la province de Kapisa (dans l'est du pays).

"Cinq blessés ont été évacués dont trois dans un état grave, samedi matin au cours d' une opération en Afghanistan dans la Province de Kapisa (dans l'est du pays)", a annoncé samedi l'Elysée dans un communiqué.

Selon le communiqué, le président français a demandé au ministre de la Défense de se rendre sur place dès demain. "C' est avec la plus vive émotion que je m' associe à la douleur des familles. Je tiens à saluer le courage et le dévouement de nos troupes françaises en Afghanistan", a-t-il indiqué dans le communiqué, en ajoutant que'à travers ce drame c' est toute la France qui est touchée aujourd' hui.

Le président français a par ailleurs annoncé un "hommage national" rendu aux victimes, tout en assurant que "les blessés seront rapatriés dans les meilleurs délais".

Cet attentat-suicide a coûté la vie à quatre soldats français, portant à 87 le nombre de militaires français tués en Afghanistan depuis 2001. Actuellement, il y a environ 3500 militaires français déployés dans ce pays de l'Asie centrale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour échapper au piège du Dollar
Les Etats-Unis cherchent un nouveau prétexte pour fomenter des troubles
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous