Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.06.2012 08h10
France : la gauche en tête au premier tour des élections législatives (SYNTHESE)

La gauche est arrivée en tête du premier tour des élections législatives dimanche avec 46,77% des voix, contre 34,07% pour la droite et 13,6% pour le Front national (FN), le taux d'abstention ayant atteint un niveau record de 42,77%.

Le Parti socialiste (PS, gauche) a recueilli 29,21% des suffrages exprimés, l'Union pour un mouvement populaire (UMP, droite) 26,62% et le FN (souverainiste, souvent considéré comme un parti d'extrême-droite) 13,6%. Vingt sièges ont d'ores et déjà été attribués dimanche soir, dont 19 à la gauche (PS et alliés) et 8 à la droite (UMP et alliés).

Le second tour, prévu dimanche prochain, portera donc sur les 550 circonscriptions où aucune majorité absolue n'a été remportée au premier tour, dont 504 duels et 46 triangulaires.

Selon les dernières projections réalisées par les instituts de sondages, le PS et les partis de gauche recueilleraient 283 à 329 des sièges, ce qui permettrait au PS et ses proches alliés de franchir le seuil de la majorité absolue (289 sièges). L'UMP et ses alliés obtiendraient quant à eux entre 210 et 263 sièges, tandis que le FN et le parti centriste MoDem totaliseraient chacun de 0 à 3 sièges.

"C'est un résultat encourageant qui vient conforter le résultat du 6 mai dernier (présidentielle) et qui est une bonne nouvelle", a félicité lundi Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement.

Le PS vise une majorité à l'Assemblée nationale (chambre basse du Parlement français) afin de donner les pleins pouvoirs à François Hollande.

Il faut à François Hollande "une majorité solide, cohérente, large, à l'Assemblée nationale (...) sans majorité aucune loi ne pourra être votée", a déclaré le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault.

Le nouveau chef de l'Etat a besoin d'"une forte majorité pour pouvoir continuer l'emploi, la croissance, la justice, le redressement du pays", a indiqué la première secrétaire du PS, Martine Aubry.

A droite, le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a estimé que "beaucoup de choses peuvent encore se passer" avant le deuxième tour des élections législatives, tout en excluant une alliance avec le FN, qui ont bénéficié d'un soutien montant aux élections présidentielle et législatives.

Le FN a pour objectif d'être représenté au Parlement, en profitant de l'échec de la droite dans la présidentielle. Selon les derniers sondages, le parti, présent dans 32 triangulaires (3 candidats en lice) pour le second tour, pourrait enfin arracher deux ou trois sièges.

Le FN se maintiendra "évidemment dans toutes les circonscriptions où (il est arrivé) au second tour", a souligné la présidente du FN, Marine Le Pen, elle-même qualifiée pour le second tour des législatives.

Suite à ce premier tour, l'UMP et le FN réuniront respectivement leurs bureaux politiques lundi pour définir leurs positions en prévision du second tour.

Dans ce scrutin, l'abstention a atteint un niveau historique depuis 1958, en hausse de trois points de pourcentage par rapport à 2007. Ce fort niveau d'abstention tranche avec le fort taux de participation au second tour de l'élection présidentielle du mois dernier qui avait dépassé les 80%.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour échapper au piège du Dollar
Les Etats-Unis cherchent un nouveau prétexte pour fomenter des troubles
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous