Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.06.2012 08h29
L'armée syrienne reprend le contrôle de plusieurs zones rebelles à Homs (PAPIER GENERAL)

L'armée syrienne a repris lundi le contrôle total des zones occupées par les rebelles dans la province de Homs (centre), province qui est devenue ces derniers mois un important champ de bataille entre les forces gouvernementales et les rebelles armés.

La mission d'observation de l'ONU a exprimé sa "profonde préoccupation" dans un contexte où le nombre de victimes signalées à cause de l'escalade des conflits augmente en Syrie. Ils ont également exhorté toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue.

Les médias syriens pro-gouvernementaux ont décrit la prise de contrôle des quartiers de Khalidieh et de Bab Sbaa par les forces gouvernementales comme un signe montrant que le gouvernement "est de moins en moins patient face aux attaques audacieuses des rebelles armés".

La mission d'observation de l'ONU a déclaré qu'un grand nombre de civils ont été piégés dans le quartier de Khalidieh et que la mission tentait de jouer le rôle de médiateur pour les évacuer vers un lieu sûr.

La mission onusienne appelle toutes les parties à mettre fin à toute forme de violence pour assurer la protection des civils et pour permettre leur évacuation vers des zones sûres, a déclaré la porte-parole des observateurs de l'ONU, Sausan Ghosheh.

Les observateurs ont également signalé de violents combats à Rastan et Talbiseh de la province de Homs.

Ils ont déclaré que l'Armée syrienne libre (rebelle) a capturé des soldats des forces gouvernementales à Talbiseh, et que les tirs de l'artillerie lourde et des mitrailleuses ont également été entendus, a déclaré Mme Ghosheh.

"Nous appelons également toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue et à faciliter l'entrée des observateurs de l'ONU dans la zone de conflit", a-t-elle dit.

Des attaques meurtrières ont également été signalées lundi dans d'autres parties de ce pays en proie aux conflits.

L'agence de presse officielle SANA a rapporté que cinq soldats gouvernementaux ont été tués par une bombe artisanale placée en bord de route, dans la ville côtière de Lattaquié, tandis que les militants ont déclaré que quatre personnes ont été tuées dans les bombardements de l'armée gouvernementale sur une zone montagneuse près de la ville.

Dans la province orientale de Deir el-Zour, les groupes armés ont fait exploser un gazoduc, provoquant la fuite de près de 400 000 mètres cubes de gaz, sans faire d'incendie heureusement.

Le quartier de Masaken Barzeh à Damas a également été secoué par deux explosions distinctes d'engins explosifs improvisés, faisant un mort et un blessé grave.

A Jaramana, banlieue de Damas, les autorités ont intercepté un véhicule chargé de 700 kilos d'explosifs, ont indiqué des témoins à Xinhua.

Les Comités de coordination des activistes ont déclaré que 33 personnes ont été tuées à travers la Syrie lundi. Cette information n'a pas pu être vérifiée de source indépendante.

Selon l'estimation la plus récente de l'ONU, 9 000 personnes sont mortes pendant les 15 mois de troubles en Syrie. Les autorités syriennes ont déclaré que plus de 2 000 soldats ont été tués dans les combats contre les groupes armés soutenus par des forces étrangères, ou dans des attaques armées sur les établissements publics.

Par ailleurs, le chef nouvellement élu du Conseil national syrien (CNS, opposition) a exhorté lundi le président syrien Bachar al-Assad à remettre ses pouvoirs au vice-président Farouk al-Charaa.

Le président Assad doit quitter le pouvoir et remettre ses pouvoirs au vice-président qui n'est pas impliqué dans les massacres dans le pays, a déclaré Abdel Basset Sayda.

Le week-end, ce Kurde de 56 ans a été élu pour diriger le SNC, basé à Istanbul. Il a expliqué que sa nomination a montré que l'élection n'a discriminé personne, ethniquement ou religieusement.

Selon lui, l'opposition syrienne tiendra une réunion à Istanbul les 15 et 16 juin, pour discuter de la période de l'après-Assad.

Il espère également que l'Armée syrienne libre travaillera pour protéger le peuple syrien de la répression du gouvernement.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour échapper au piège du Dollar
Les Etats-Unis cherchent un nouveau prétexte pour fomenter des troubles
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous