Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.06.2012 08h07
France/législatives : le gouvernement Ayrault cherche une majorité solide

Le gouvernement français dirigé par le Premier ministre socialiste Jean-Marc Ayrault cherche une "majorité solide" à l'Assemblée nationale (chambre basse du Parlement) à l'issue des élections législatives, dont le deuxième tour se tient dimanche, pour éviter une cohabitation politique avec la droite et donner les pleins pouvoir au président François Hollande.

Dimanche dernier, à l'issue du premier tour, M. Ayrault a lancé un appel aux électeurs français pour amplifier les bons résultats. "L'enjeu est très simple : soit le président de la République (François Hollande) dispose d'une majorité large et cohérente et le changement que vous avez choisi le 6 mai pourra être mis en oeuvre, soit ce n'est pas le cas et alors le redressement du pays dans la justice ne pourra être engagé", a déclaré M. Ayrault.

Pour montrer la détermination à obtenir une majorité solide, M. Ayrault avait annoncé, au lendemain de la formation de son gouvernement à la mi-mai, que les ministres qui seraient battus aux élections législatives ne pourraient "pas rester au gouvernement".

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault lui-même a été dès le premier tour à Nantes (ouest). Ses cinq ministres, Laurent Fabius (Affaires étrangères), Victorin Lurel (Outremer), Bernard Cazeneuve (Affaires européennes), Frédéric Cuvillier (Transports et Economie maritime) et Delphine Batho, ministre déléguée à la Justice, ont eux-aussi réélus dès le premier tour.

Le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, ainsi que ses 15 homologues sont en ballottage favorable, mais deux ministres, Kader Arif (Anciens combattants) et Marie-Arlette Carlotti (Personnes handicapées) se trouvent dans une situation compliquée, selon le quotidien français Libération.

En 2007, l'ancien président français Nicolas Sarkozy avait aussi demandé à ses ministres battus aux élections législatives de quitter le gouvernement, obligeant Alain Juppé à se retirer du gouvernement, après un passage dans le ministère de l'Ecologie et du Développement durable.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Comment insuffler de la vie dans la Zone Euro
La Syrie, un nouveau coup de menton de l'Occident
Un plan d'action enthousiasmant