Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.06.2012 15h28
Fin du sommet du G20 à Los Cabos, de nouveaux concensus sont conclus

Le 7e sommet des dirigeants du Groupe des Vingt (G20), s'est clôturé mardi après-midi à Los Cabos, au Mexique, et les participants sont parvenus à de consensus sur des dossiers tels que la crise dans la zone euro et la croissance économique mondiale.

S'adressant lors d'une conférence de presse tenue à l'issue de la réunion, le président mexicain Felipe Calderon a indiqué que les dirigeants du G20 étaient parvenus à des consensus sur un éventail de questions, dont le développement économique à long-terme, la contribution de fonds plus importants dans le Fonds monétaire international et la lutte contre le protectionnisme commercial.

Un communiqué devrait être publié par les pays du G20 plus tard.

Au cours des deux jours de discussions, les dirigeants du G20 ont discuté de la situation économique mondiale, le protectionnisme commercial, la stabilité financière, la pauvreté et la sécurité alimentaire.

Dans un discours prononcé à la première session plénaire du sommet, le président Hu a présenté les positions de la Chine sur ces problèmes.

Les vingt pays les plus industrialisés et en développement du monde doivent s'efforcer de favoriser de nouveaux progrès, tout en garantissant la stabilité, a déclaré le président Hu.

Malgré une certaine amélioration des perspectives de croissance, l'économie mondiale est encore confrontée à des facteurs de déstabilisation et à des incertitudes, a-t-il souligné.

"Face à cette situation, nous devons consolider nos acquis obtenus dans la lutte contre la crise financière, et maintenir la stabilité économique et sociale et le développement", a poursuivi le président chinois. "Dans le même temps, nous devons nous efforcer de faire de nouveaux progrès, tout en garantissant la stabilité".

Le président chinois a également exposé une proposition plus détaillée en cinq points, appelant les membres du G20 à oeuvrer pour promouvoir la reprise saine de l'économie mondiale.

Le G20 regroupe l'Argentine, l'Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, la France, l'Allemagne, l'Inde, l'Indonésie, l'Italie, le Japon, le Mexique, la Russie, l'Arabie Saoudite, l'Afrique du Sud, la Corée du Sud, la Turquie, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l'Union européenne.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent
Le sommet du G20 va être confronté à de lourdes tâches