Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.06.2012 08h23
L'APCE s'inquiète des conséquences des mesures d'austérité en Europe

L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a manifesté mardi son inquiétude envers des "conséquences profondes" des programmes d'austérité actuels sur les normes en matière de démocratie et de droits sociaux en Europe.

Dans une résolution adoptée à Strasbourg, l'APCE s'est déclarée "préoccupée par le risque que les approches restrictives actuellement poursuivies, essentiellement fondées sur des coupes budgétaires dans les dépenses sociales, n'atteignent pas leurs objectifs de consolider les budgets publics, mais aggravent encore plus la crise et nuisent aux droits sociaux".

Ces mesures d'austérité, selon le texte, "touchent principalement les classes aux plus bas revenus et les catégories les plus vulnérables de la population".

Pour l'APCE, le modèle social européen doit se caractériser par le principe de "l'économie sociale de marché" et non par un libéralisme économique "effréné".

L'APCE a recommandé une profonde réorientation des programmes d'austérité pour "mettre fin à l'accent quasi exclusif mis sur la réduction des dépenses dans des domaines sociaux comme les retraites, les services de santé ou les allocations familiales".

Elle a demandé au gouvernements des pays européens de prendre des mesures visant à accroître les revenus publics en imposant davantage les catégories à plus hauts revenus et la richesse foncière, en renforçant l'assiette fiscale.

Selon la résolution, il faudrait également "étudier les possibilités de mettre en place de nouveaux impôts sur certains types d'opérations financières en Europe".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent