Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.06.2012 15h28
Corée du Nord : Une écolière se noie en essayant de sauver les portraits des dirigeants

Pour protéger les portraits des anciens dirigeants du pays, Kim Il Song et Kim Jong Il, une étudiante nord-coréenne de 14 ans a perdu la vie lors d'une inondation. La Corée du Nord lui a décerné récemment la décoration d'Honneur de la jeunesse Kim Jong-Il à titre posthume, a rapporté l'AFP, le 27 juin.

Le 11 juin dernier, une inondation a frappé la province du Hamkyong du sud en RPDC. Une étudiante locale de 14 ans, Han Hyon-Gyong, n'a pas cherché à fuir le danger mortel mais a enveloppé soigneusement les portraits de Kim Il Song et de Kim Jong Il suspendus chez elle et les a serrés contre elle en sortant. L'AFP a cité un article du journal officiel nord-coréen, disant que cette fillette n'a pas oublié de maintenir au-dessus de sa tête les portraits lorsqu'elle a été emportée par les flots et a malheureusement trouvé la mort.

D'après le Rodong Sinmun, pour honorer cette action héroïque de Han Hyon-Gyong, le gouvernement lui a décernéla décoration Honneur de la jeunesse Kim Jong-Il à titre posthume. Ses parents, son professeur, et quatre autres personnes, dont les chefs de son groupe de jeunesse, ont reçu également des récompenses. Et selon le rapport, son école portera aussi son nom. Le Rodong Sinmun a salué un système "qui forme de tels enfants".

Selon l'AFP, Kim Il Song et Kim Jong Il sont les dirigeants vénérés par la population de la RPDC. Leurs portraits sont accrochés non seulement dans les lieux publics mais aussi dans les maisons des paysans, et ils sont généralement placés au centre du mur, sans rien autour.

En fait, il n'est pas rare qu'un paysan nord-coréen perde la vie pour protéger les portraits des dirigeants. Selon un média de ce pays, en 2007, un agriculteur a sauvé d'abord les portraits des dirigeants face à une coulée de boue plutôt que son épouse et son fils.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent