Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.07.2012 08h24
Les dirigeants français et allemand célèbrent le 50e anniversaire de la réconciliation franco-allemande

Le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel se sont trouvés côte à côte dimanche à Reims (Est France) pour célébrer le 50e anniversaire de la réconciliation franco-allemande, scellée dans la cathédrale de cette ville le 8 juillet 1962 par le général de Gaulle et le chancelier chrétien-démocrate Konrad Adenauer.


Les deux dirigeants ont passé en revue les soldats de la brigade franco-allemande alors que la garde républicaine jouait les hymnes nationaux des deux pays, avant d'entrer dans la Cathédrale de Reims à l'occasion du 50ème anniversaire de "la messe pour la paix", selon la télévision française en émission directe.

Le président français et la chancelière allemande ont ensuite pris la parole, sous la pluie et sur le parvis de la cathédrale, en louant les relations d'amitié franco-allemandes depuis plus de cinquante ans.

Dans son discours, le président français a proposé à la chancelière allemande "d'ouvrir, de franchir même, ensemble, une nouvelle porte sur des années qui rendront encore plus étroite l'amité" entre les deux pays.

"Amitié, c'est un mot fort dont je mesure l'exigence... C'est notre devoir mais aussi notre résponsabilité. Nous héritons pas d'une amitié, nous la renouvelons à chaque génération", a poursuivi le président français

Pour M. François Hollande, "Aucune force obscure ne pourra altérer l'amitié franco-allemande"..."Notre amitié inspire l'Europe. Nous ne voulons pas donner la leçon. Nous entendons tout simplement montrer l'exemple".

Samedi, 51 tombes de soldats allemands de la Première Guerre mondiale ont été profanées dans un cimetière militaire à Saint-Etienne-à-Arnes (Ardennes), non loin de Reims.

La chancelière allemande a loué "la relation incontournable" entre la France et l'Allemagne, soulignant qu'elle n'est "pas exclusive" et que chacun peut "s'y associer".

L'Europe confrontée à la crise traverse "aujourd'hui une grande épreuve. (...) Nous devons parachever au niveau politique l'union économique et monétaire, c'est un travail d'Hercule mais l'Europe en est capable. (...) Notre chance c'est d'être unis", a-t-elle assuré

La France et l' Allemagne doivent célébrer, à partir de cet été 2012, une année franco-allemande qui culminera avec la commémoration du cinquantième anniversaire du Traité de l'Elysée.

Quatre grands événements sont prévus : commémoration de ce 8 juillet à Reims de la visite conjointe du Chancelier Adenauer et du Général de Gaulle en 1962 ; ouverture formelle de l'année franco-allemande, le 22 septembre 2012, à Ludwigsbourg à l'occasion du cinquantième anniversaire du "discours à la jeunesse allemande" du Général de Gaulle ; célébration du cinquantenaire de la signature du traité de l'Elysée, le 22 janvier 2013, à Berlin ; commémoration du cinquantième anniversaire de la création de l'Office franco-allemand pour la jeunesse, en juillet 2013, en France.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire