Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.07.2012 09h43
La Turquie n'a pas d'hostilité avec la Syrie (président turc)

Le président turc Abdullah Gul a déclaré lundi que la Turquie n'avait ni problème bilatéral, ni hostilité et conflit d'intérêts avec la Syrie, son pays voisin.

M. Gul a fait ces remarques lors d'une conférence de presse conjointe avec le président béninois Thomas Boni Yayi, en visite dans la capitale turque Ankara, en soulignant que si un pays utilisait son armée et ses forces armées contre les demandes légitimes de son peuple et bombardait ses populations et ses villes, donc ce régime n'aurait pas de légitimité.

"Nous espérons que le monde sera plus sensible sur la question", a-t-il dit.

M. Gul a déclaré que le plan de paix en six points de l'envoyé spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue arabe en Syrie, Kofi Annan, était la dernière chance, mais il ne pouvait pas être utilisé.

La Turquie a été l'un des pays qui critiquent de manière la plus ardente l'actuelle administration syrienne pour sa répression sur les manifestants au cours des troubles qui durent depuis 16 mois. Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, un ancien proche allié du président syrien Bachar Al-Assad, a appelé à plusieurs reprises ces derniers mois le dirigeant syrien à démissionner.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire