Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.07.2012 12h59
Allemagne: Mme Merkel exige une Europe centralisée et une aide conditionnelle

La chancelière allemande Angela Merkel a réaffirmé dimanche son intérêt pour une Union européenne plus serrée et plus centralisée, qui devrait récompenser Berlin pour son aide continue à ses voisins endettés.

"Sans l'Europe, nous ne pouvons pas exposer nos valeurs, nos idées, nos idéaux," a déclaré Merkel dans une entrevue à la chaîne de télévision allemande ZDF diffusée dimanche en soirée.

A long terme, l'Union européenne devrait devenir une union politique plus serrée, ce qui lui donnerait plus de pouvoir sur les Etats membres, permettant ainsi de ramener les Etats indisciplinés sur le chemin droit, a-t-elle mentionné.

Merkel a indiqué que le futur de l'Europe serait le thème dominant de l'élection fédérale allemande l'année prochaine, au cours de laquelle la chancelière tentera de remporter son troisième mandat.

Les électeurs doivent répondre aux questions suivantes: "qu'est-ce que l'Europe et comment conçoit-on l'Europe", a-t-elle ajouté.

Merkel a précisé que les efforts de sauvetage déployés par l'Allemagne dans la crise économique de la zone euro ne sont pas sans conditions. Les nations lourdement endettées qui ont reçu de l'aide extérieure doivent respecter leurs objectifs fiscaux et accepter d'être davantage supervisés par Bruxelles.

Une attitude du type "'laissez-nous démontrer notre solidarité, sans supervision ni conditions' ne sera pas tolérée par l'Allemagne," a dit Merkel.

Pour ce qui est du vote de jeudi au Bundestag, l'assemblée parlementaire allemande, concernant un sauvetage de 100 millions d'euros aux banques espagnoles, Mme Merkel a mentionné qu'elle avait confiance en un appui unanime des législateurs.

Elle ne s'est pas prononcée sur la Grèce dans l'entrevue. Elle s'est contentée d'indiquer que l'Allemagne allait attendre le rapport d'évaluation de la troïka, faisant référence aux fonctionnaires de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international, avant de réagir.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire