Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.07.2012 08h06
La Syrie affirme qu'aucune arme chimique ne sera utilisée dans les combats internes

Le porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères a déclaré lundi que les armes chimiques ou bactériologiques ne seraient jamais utilisées dans un combat domestique ou contre les citoyens syriens "peu importe l'évolution de cette crise".

Jihad Makdissi a ajouté que ces armes sont surveillées et gardées par l'armée syrienne, et ne seront utilisées qu'en cas d'agression extérieures spécifiques.

"Les armes chimiques en Syrie sont stockées à leur place et surveillées et gardées par l'armée syrienne arabe, ces armes ne seront utilisées qu'en cas de, et strictement en cas d'agression extérieure contre la République arabe syrienne", a déclaré lundi M. Makdissi lors d'une conférence de presse.

M. Makdissi a souligné que "ces armes ne seront pas utilisées, en aucune circonstance, lors de combats internes et ce quels que soient les développements de cette crise".

Par ailleurs, il affirme que les combattants de l'opposition armés sur le terrain reçoivent des bombes contenant des substances chimiques qui seront utilisées contre certains villages, et que c'est l'armée syrienne qui sera accusée pour ces actions.

Les remarques du gouvernement syrien sur son arsenal chimique interviennent alors que les Etats-Unis et Israël sont apparemment inquiets que ces armes chimiques tombent entre les mains des combattants d'Al-Qaïda ou du Hezbollah si le régime de Damas était renversé.

Les médias ont rapporté qu'Israël se préparait, ou avait déjà préparé, un plan pour intervenir militairement pour détruire ces ogives nucléaires avant qu'elles ne tombent entre de mauvaises mains.

Le New York Times a récemment déclaré que "l'administration Obama a pour l'instant abandonné les efforts pour résoudre diplomatiquement le conflit en Syrie, et augmente au lieu de cela son aide aux rebelles et redouble d'efforts pour réunir une coalition de pays partageant les mêmes idées pour renverser par la force le gouvernement du président Bachar al-Assad".

Le journal a rapporté que "les officiels de l'administration américaine sont en négociation avec les officiels en Turquie et en Israël sur la gestion d'un renversement du gouvernement syrien".

"La Maison Blanche organise désormais des réunions de haut-niveau tous les jours pour discuter d'une série d'éventualités, y compris la protection du vaste arsenal d'armes chimiques syriens", a indiqué le média, ajoutant que "l'administration s'est entretenue régulièrement avec les Israéliens sur la manière dont Israël pourrait agir pour détruire les équipements armés syriens".

Par ailleurs, l'armée syrienne a réussi à frapper de grands coups contre les rebelles armées dans plusieurs zones de Damas.

M. Makdissi a souligné: "Toute personne faisant usage d'armes contre l'Etat" sera contrée de la même manière, ajoutant "Quiconque demande le dialogue, les portes sont ouvertes".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 23 juillet
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam
Le « modèle libyen » va t-il se reproduire en Syrie ?