Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.07.2012 13h33
La Russie et l'Arabie saoudite discutent des moyens de sortir de la crise syrienne

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et son homologue saoudien Saoud al-Faysal ont discuté lors d'une conversation téléphonique de l'approche à adopter pour résoudre la crise syrienne, a déclaré lundi le ministère des Affaires étrangères.

M. Lavrov a de nouveau appelé à une cessation immédiate des violences en Syrie et à un large dialogue national impliquant toutes les forces politiques syriennes, selon un communiqué publié par le ministère.

« Les ministres ont échangé des opinions sur les principaux aspects du problème syrien. La partie russe a appelé à une cessation immédiate des violences, d'où qu'elles viennent, et à un large dialogue national impliquant toutes les forces politiques syriennes », a déclaré le ministère sur son site Web.

La Russie a réitéré son appel à des efforts renforcés pour assurer la mise en oeuvre du plan de paix proposé par l'envoyé commun de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan, destiné à promouvoir un règlement pacifique de la crise.

Saoud al-Faysal a informé M. Lavrov des conclusions de la réunion d'urgence des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe à Doha ce dimanche.

La Russie fait grand cas de l'avis de la Ligue arabe sur les questions régionales sensibles et pense que cette alliance est en mesure d'adopter des décisions « mesurées et réalisables », prenant en compte les opinions de tous ses membres, a déclaré M. Lavrov.

« Les principes communs élaborés lors de la réunion de la Russie et de la LA le 10 février au Caire ont été pris en compte par Kofi Annan dans son plan en six points pour la Syrie », a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

Les deux diplomates ont convenu du poursuivre les contacts entre Moscou et Riyad concernant la crise syrienne.

« Les deux parties ont réaffirmé leur intérêt pour un second round de dialogue stratégique entre la Russie et le Conseil de coopération du Golfe cette année à Moscou », a déclaré le ministère.

La Ligue arabe a appelé lundi le président syrien Bachar al- Assad à démissionner, promettant un « refuge sûr » pour lui et sa famille s'il accepte de quitter le pouvoir. Elle a également appelé les Nations unies à organiser une réunion d'urgence sur la Syrie pour discuter d'une rupture des relations diplomatiques avec ce pays arabe.

En réponse, l'administration syrienne a condamné les appels de la LA à la démission de M. Assad comme une « ingérence flagrante » dans ses affaires intérieures.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 23 juillet
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam
Le « modèle libyen » va t-il se reproduire en Syrie ?