Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 25.07.2012 08h16
Les Syriens et ses amis ne laisseront pas Damas s'effondrer, dit un commandant iranien

Le chef d'état-major adjoint des Forces armées iraniennes, le général de brigade Massoud Jazayeri, a déclaré que les Syriens et leurs amis ne laisseront pas Damas s'effondrer, a rapporté mardi l'agence de presse semi-officielle Fars.

M. Jazzayeri a déclaré que les Etats-Unis et leurs alliés avaient lancé une guerre contre le gouvernement et la nation de Syrie, mais que la forte présence des Syriens, du gouvernement et des forces armées sur le terrain avait déjoué le complot mis en place par les "ennemis" syriens.

Le commandant syrien a rejeté la capacité des "ennemis" à renverser le gouvernement syrien, et a indiqué que "l'ennemi n'est pas à même de renverser le système en place en Syrie et (que) le peuple et ses amis ne permettront pas qu'une telle action soit menée".

Les amis de la Syrie et la résistance n'ont pas aidé le gouvernement syrien contre les complots pour le moment, "et si cela arrive, des coups décisifs seront portés à l'ennemi", a poursuivi M. Jazzayeri.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast, a déclaré mardi que l'Iran soutenait le plan de paix en six points de l'émissaire conjoint de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, Kofi Annan, comme moyen pour sortir de la crise syrienne.

M. Mehmanparast a expliqué que l'ingérence étrangère dans les affaires internes syriennes était un facteur important empêchant la mise en place du plan Annan.

La Syrie connait de violents affrontements depuis mars 2011. Les combats qui opposent le gouvernement aux rebelles ont fait à ce jour plus de 12 000 morts, d'après le dernier bilan établi par l'ONU.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 24 juillet
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam