Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 25.07.2012 13h25
Des avions de combat yéménites abattent 7 combattants d'Al-Qaïda à Abyan

Au moins sept combattants d'Al-Qaïda, dont les dirigeants locaux du mouvement, ont été tués dans une frappe aérienne nocturne menée par des avions de chasse yéménites dans la province d'Abyan dans le sud du pays, a rapporté mardi à Xinhua un responsable du gouvernement.

Les avions de guerre ont pris pour cible lundi soir une escouade d'Al-Qaïda dans l'est de la ville de Mahfad dans la province d'Abyan, alors qu'ils posaient des bombes en bord de route pour attaquer des convois militaires, a déclaré ce responsable du gouvernement local sous le couvert de l'anonymat.

« Deux repaires d'Al-Qaïda ont été totalement détruits par plus de trois roquettes. Au moins sept insurgés ont été abattus lors de ce bombardement aérien nocturne », a déclaré le responsable gouvernemental.

« Ce pilonnage a eu lieu alors que les combattants d'Al-Qaïda tentaient de placer des mines terrestres en se déplaçant d'une zone à l'autre dans la ville de Mahfad », a-t-il ajouté.

Plusieurs dirigeants locaux d'Al-Qaïda auraient trouvé la mort dans la frappe de lundi, selon un responsable du renseignement militaire.

Des résidents ont déclaré anonymement à Xinhua que la frappe avait également endommagé un complexe dans lequel les chefs d'Al- Qaïda tenaient une réunion aux alentours de minuit.

Au cours des deux derniers mois, l'armée yéménite est parvenue, avec le soutien des États-Unis, à expulser les combattants d'Al-Qaïda de leurs bastions majeurs à Abyan, et à recapturer la capitale provinciale de Zinjibar ainsi que les villes clé de Jaar et de Shakra, dont le groupe terroriste avait pris le contrôle depuis près d'un an à la faveur de désordres politiques.

Toutefois, les combattants d'Al-Qaïda conservent une forte présence dans la ville de Mahfad et dans certaines régions montagneuses d'Abyan.

Combattre les activistes d'Al-Qaïda dans le sud insurgé du pays est l'un des défis auxquels est confronté l'actuel président yéménite Abd-Abbu Mansour Hadi, qui s'est par ailleurs engager à ouvrir un dialogue national pour régler les litiges entre toutes les factions politiques et à éradiquer la branche yéménite d'Al- Qaïda.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 24 juillet
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam