Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.07.2012 08h29
La Russie déplore les tentatives occidentales de résoudre la crise en Syrie sans l'accord de l'ONU

Tout effort occidental visant à résoudre la crise en Syrie sans l'accord de l'ONU contreviendrait au consensus atteint entre les puissances mondiales le mois dernier à Genève, a déclaré mercredi un haut diplomate russe.

Dans une entrevue avec l'agence de presse Itar-Tass, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Gennady Gatilov, a indiqué que des déclarations faites par certains dirigeants occidentaux implorant une résolution de la crise en Syrie à l'extérieur du cadre du Conseil de sécurité de l'ONU étaient une erreur et représentaient "une divergence de nos positions communes."

"Nous nous sommes entendus sur l'idée que tous les acteurs étrangers allaient agir dans la même direction - en travaillant avec le gouvernement et l'opposition. Nous croyons que des décisions viables, supportant une constitution politique, peuvent seulement être prises par le Conseil de sécurité de l'ONU," a indiqué M. Gatilov.

La communauté internationale a le potentiel d'exercer une "influence pertinente" sur les deux côtés du conflit syrien, en autant qu'elle s'exprime avec une seule voix et agisse de façon coordonnée, a affirmé M. Gatilov, ajoutant que les intentions de ses partenaires occidentaux de contourner l'ONU n'apporterait rien de bon à la situation.

Par ailleurs, M. Gatilov a dénigré les pays occidentaux qui tentent de stimuler l'opposition à initier "d'autres bains de sang." "Cela nous contrarie énormément, nous le voyons comme une offense au consensus atteint dans l'accord de Genève," a confié le diplomate russe.

Le ministère syrien des Affaires étrangères a déclaré lundi qu'il pourrait utiliser des armes chimiques ou bactériologiques, en cas d'attaque extérieure.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et le président des Etats-Unis, Barack Obama, ont fait part de leurs inquiétudes suite à cette déclaration.

Le ministère russe des Affaires étrangères a demandé mardi aux autorités syriennes d'honorer leurs engagements par rapport à l'interdiction internationale d'utilisation d'armes chimiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 25 juillet
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam