Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.07.2012 09h27
Hollande et Merkel réaffirment leur détermination à "protéger la zone euro"

Le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel ont réaffirmé vendredi leur détermination à protéger la zone euro, après que la montée des coûts d'emprunt espagnol et italien eurent alimenté une fois de plus les craintes d'un effondrement de l'union monétaire européenne.

"La France et l'Allemagne sont fondamentalement attachées à l'intégrité de la zone euro. Elles sont déterminées à tout faire pour la protéger", ont souligné M. Hollande et Mme Merkel dans un communiqué conjoint publié à l'issue de leur entretien téléphonique.

"Les Etats membres, comme les institutions européennes, chacun selon ses prérogatives, doivent remplir leurs obligations à cette fin", ont martelé les deux dirigeants dans le communiqué.

Les deux pays ont réaffirmé "la nécessité d'une mise en oeuvre rapide des conclusions du Conseil européen des 28 et 29 juin derniers", selon le communiqué.

Lors du sommet des 28 et 29 juin dernier, les dirigeants européens avaient décidé de mettre en place une nouvelle autorité qui sera chargée de superviser les banques de la zone euro, de réaliser les opérations sur les marchés obligataires, ainsi que de recapitaliser les banques en difficulté. Ils ont accepté d'autoriser les fonds de secours à intervenir pour rassurer les marchés, c'est-à-dire rachat direct des titres de dette sur les marchés.

Les marchés financiers avaient hautement applaudi les décisions prises fin juin par les dirigeants européens. Mais une semaine plus tard, l'Espagne et l'Italie, deux pays lourdement endettés, ont vu monter leur rendements d'obligations à dix ans. Des appels ont émergé pour presser la Banque centrale européenne (BCE) d'intervenir afin d'apaiser la tension sur les marchés.

Dans ce contexte, le président de la BCE Mario Draghi avait affirmé que sa banque est "prête à faire tout ce qui est nécessaire pour préserver l'euro".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 27 juillet
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam