Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.08.2012 08h31
Le nombre de déplacés syriens augmente, selon le HCR

La porte-parole du Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) Melissa Flemin a déclaré mardi à Genève que le nombre de déplacés syriens augmente alors que la violence continue de faire rage en Syrie. On estime à plus de 200 000 le nombre de personnes ayant fuis Alep et les alentours durant le week-end.

Avec plus de 124 000 réfugiés syriens enregistrés à ce jour, le HCR craint que le manque de fonds puisse avoir un impact important sur l'aide fournie. A ce jour, sur les 193 millions de dollars demandés pour répondre à la crise de réfugiés, seuls 33% ont été récoltés.

Alors que la violence fait rage dans la ville la plus peuplée de Syrie, Alep, des milliers de résidents effrayés cherchent refuge dans les écoles, les mosquées et les bâtiments publics, Le Croissant rouge arabe syrien (CRAS) et d'autres associations nationales ont enregistré près de 300 familles déplacées par jour qui ont un besoin urgent d'assistance. Dans les 32 écoles répertoriées, entre 250 et 350 personnes s'entassent à l'intérieur tandis que 7 000 personnes se sont réfugiées dans les dortoirs de l' université, selon la porte-parole du HCR.

L'action du bureau du HCR situé à Alep est sévèrement touchée par l'insécurité qui règne mais il poursuit son travail de liaison avec le CRAS et d'autres organisations pour identifier les besoins des plus démunis.

Selon le Comité International de la Croix-Rouge et le Croissant rouge arabe syrien, près de 200 000 personnes ont fui Alep et ses faubourgs durant le week-end. Le bureau du HCR à Damas travaille actuellement à 50% de sa capacité à cause des restrictions imposées par l'insécurité régnante. Les représentations de Hassakeh et Damas utilisent plus de 250 personnes.

Plus de 2 000 réfugiés originaires d'Alep sont arrivés en Turquie par le poste frontière d'Hatay, ses quatre derniers jours. Actuellement plus de 70 000 personnes ont demandé la protection en Turquie depuis le début de la crise. Au 26 juillet dernier, 44188 personnes étaient assistés par le gouvernement turc qui gère huit camps situés dans quatre provinces différentes (Kilis, Gaziantep, Urfa et Hatay). Vu l'augmentation des arrivées, le gouvernement turc planifie d'ouvrir deux camps supplémentaires, d'une capacité de 10 000 personnes chacun, d'ici trois semaines, toujours selon le HCR.

En Jordanie, 1 500 personnes en moyenne arrivent chaque nuit via des points informels de passage frontière, principalement depuis le gouvernorat de Dara'a au sud de la Syrie. Selon les autorités jordaniennes, environ 150 000 réfugiés syriens sont arrivés depuis mars de l'année dernière, a affirmé le HCR.

Au Liban voisin, plus de 34 000 déplacés syriens reçoivent la protection et l'assistance du gouvernement, des Nations Unies et des ONG partenaires. La plupart des réfugiés sont originaires de Damas, Da'raa et Souwaieak.

La plupart des réfugiés syriens en Irak sont majoritairement kurdes. Leur nombre ne cesse de grimper et pour le moment il se situe à 11465. Les réfugiés irakiens de Syrie rentrent de plus en plus en Irak. Ces derniers dix jours, 20000 personnes ont fait ce choix. Le HCR a établi des centres de transit aux frontières avec la Syrie pour que les réfugiés syriens et irakiens sur le retour puissent accéder à l'aide nécessaire.

Selon le HCR, les Syriens se réfugient de plus en plus en Algérie. On estime le nombre de réfugiés entre 10 000 et 25 000. Seuls 70 personnes ont contacté le bureau du HCR. Il semblerait que de nombreux Syriens résident dans des lieux publics, des écoles et pourraient avoir besoin d'assistance. Depuis juillet dernier, plus de 13005 réfugiés syriens sont enregistrés au bureau du HCR en Egypte et 400 au Maroc.

Le nombre total des réfugiés syriens enregistrés s'élève à ce jour à plus de 129 240. Alors que l'exode continue de croître, le HCR lance un appel aux pays donateurs pour des contributions accrues au Plan d'action régionale pour les réfugiés syriens, s'élevant à 193 millions de dollars et visant à aider les réfugiés syriens en Irak, en Jordanie, au Liban et en Turquie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 31 juillet
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam