Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.08.2012 08h50
La Corée du Sud proteste contre la revendication territoriale du Japon sur des îlots disputés

La Corée du Sud a protesté mardi contre la nouvelle revendication territoriale du Japon sur une série d'îlots disputés, équidistants entre les deux pays.

Plus tôt mardi, le Cabinet du Japon a approuvé son dernier Livre blanc annuel sur la défense, réclamant que les îlots, connus sous le nom de Dokdo en Corée du Sud et Takeshima au Japon, faisaient partie intégrante du territoire japonais.

C'est la 8e fois que le Japon fait de telles revendications dans son Livre blanc sur la défense.

La Corée du Sud "proteste vivement" contre ces dernières revendications territoriales, a déclaré le ministère sud-coréen des Affaires étrangères, demandant au Japon de "retirer immédiatement" ces revendications "inacceptables".

Les îlots appartiennent à la Corée du Sud historiquement, géographiquement et en vertu du droit international, a souligné le ministère dans un communiqué.

Le ministère sud-coréen de la Défense a également publié un communiqué similaire, en jurant d"'affronter résolument tout genre de tentative de porter atteinte à la souveraineté de la Corée du Sud".

Les deux ministères sud-coréens ont séparément convoqué de hauts diplomates japonais pour protester officiellement contre la revendication japonaise.

Les îlots en question, situés dans la mer de l'Est, sont depuis longtemps une épine dans les relations entre le Japon et la Corée du Sud.

Occupées par le Japon de 1910 à 1945 comme le reste de la péninsule coréenne, ces îles inhabitées sont sous le contrôle de la Corée du Sud depuis la fin de la seconde Guerre mondiale. La Corée du Sud est en train de construire une base navale sur île d'Ulleung, à quelque 90 km à l'ouest des îlots en question.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 31 juillet
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam