Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.08.2012 08h14
La Syrie déplore la démission de Kofi Annan

Le ministère syrien des Affaires étrangères a exprimé ses regrets jeudi sur la démission de l'envoyé spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, M. Kofi Annan, soulignant l'engagement du gouvernement syrien au plan de paix en six points de Kofi Annan.

M. Annan a déclaré jeudi qu'il était déçu par le manque de progrès dans le processus de paix syrien et qu'il démissionnera de ses fonctions après l'expiration de son mandat le 31 août.

Dans une conférence de presse tenue à Genève, M. Annan, qui a pris le poste de l'envoyé spécial pour la Syrie il ya cinq mois, a déclaré qu'il avait informé l'Organisation des Nations Unies et la Ligue arabe tôt dans la journée de son intention de ne plus continuer pour un autre mandat.

Dans une déclaration à la suite de l'annonce de sa démission, le ministère syrien des Affaires étrangères a déclaré que la Syrie a toujours prouvé son engagement au plan de paix en six points visant à apporter une fin politique à la crise de 17 mois dans le pays.

Le ministère a également noté que la Syrie a coopéré avec la Mission d'observation des Nations Unies en Syrie, notant que les pays qui ont voté en faveur du plan Annan sont ceux qui ont entravé le plan « parce que leurs intentions n'ont pas toujours été honnête ».

L'obstruction de ces pays se reflète dans leur soutien, leur armement et leur hébergement des groupes terroristes armés, qui ont conduit à la poursuite des violences en Syrie, a indiqué le ministère.

Le ministère a réitéré l'engagement de la Syrie au plan de paix en six points négocié de Kofi Annan et a souligné la conviction de la direction dans le dialogue national comme le seul moyen de sortir de la crise actuelle sans aucune intervention étrangère.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 2 août
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam