Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.08.2012 08h19
La démission de Kofi Annan signifie l'échec de son plan de paix (opposition syrienne)

Plusieurs personnalités de l'opposition syrienne ont estimé jeudi que la démission de Kofi Annan, émissaire international pour la crise en Syrie, signifie l'échec de son plan de paix pour mettre à la crise en Syrie et la Syrie se dirige vers une guerre civile totale.

Luai Hussain, chef de "Building Syria State", a déclaré à l'agence Chine Nouvelle que la démission de M. Annan aura "un effet négatif" sur la situation en Syrie et pourrait aggraver le conflit en Syrie, estimant que la crise syrienne de dirige vers une guerre civile à grande échelle.

Hassan Abdul-Azim, chef de l'organe national de coordination, a dit de son côté que la démission du médiateur international signifiait l'échec de son plan de paix, visant à mettre fin à la violence et à trouver une solution politique à la crise en Syrie.

Il a expliqué la raison de l'échec du plan de paix de Kofi Annan par la poursuite de la violence à la fois par le régime et l'opposition armée.

"Tous les espoirs d'une solution politique sont disparus, la situation se tourne vers une guerre civile", a-t-il affirmé.

L'envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Kofi Annan a confirmé lundi à Genève son intention de ne pas poursuivre la mission que lui avait confiée le 23 février dernier le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon.

Il regrette le manque d'unité tant au sein du Conseil de sécurité que dans la communauté internationale face à un pouvoir syrien intransigeant et une opposition ne souhaitant que la militarisation du conflit.

Kofi Annan a déclaré que "l'augmentation de la militarisation du conflit sur le terrain et le manque d'unité évidente au sein du Conseil de Sécurité ont rendu sa mission difficile".

Il a indiqué que "tout cela a compliqué l'exercice de sa mission".

Il a exprimé sa "préoccupation pour le peuple syrien". Kofi Annan a souligné qu'une solution pouvait encore être trouvée si la communauté internationale montrait du courage et de la détermination, en dehors de leurs intérêts, pour le bien-être du peuple syrien.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 2 août
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam