Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.08.2012 08h26
15 morts et 11 blessés dans des attaques contre des points de contrôle de sécurité dans le centre de l'Irak

Au total 15 Irakiens ont été tués et 11 autres blessés dans une série d'attaques d'hommes armés contre des points de contrôle de sécurité dans le centre de l'Irak jeudi, a indiqué la police.

Les hommes armés ont attaqué un point de contrôle de la police dans les premières heures de la matinée dans la région d' Abou Ghraib, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad, tuant quatre policiers, a indiqué à Xinhua une source policière locale sous le couvert de l'anonymat.

Par la suite, les agresseurs ont posé trois bombes sur les lieux de cette première attaque, et les ont fait exploser lorsque sont arrivés les renforts de police, tuant un cinquième policier et en blessant trois autres, selon la source.

Dans un incident distinct, les hommes armés ont ouvert le feu sur un point de contrôle de la police dans la ville d'Haditha, à environ 200 km à l'ouest de Bagdad, entraînant les policiers dans une échange de tirs qui s'est soldé par un mort du côté des agresseurs et deux blessés du côté des policiers, a ajouté la source.

Dans la province de Diyala dans l'est de l'Irak, les hommes armés ont attaqué un point de contrôle de l'armée irakienne dans la ville de Kanan près de Baaqouba, capitale de la province, à environ 65 km de Bagdad, tuant un soldat et en blessant deux autres, a déclaré à Xinhua sous le couvert de l'anonymat une source policière de la province.

Dans un incident distinct, un membre du groupe Sahwa, soutenu par le gouvernement, a été abattu et trois autres blessés lors d' une attaque d'hommes armés contre leur point de contrôle dans un village à environ 35 km à l'est de Baaqouba, selon cette source.

Le groupe Sahwa (« réveil » en arabe), se compose de groupes armés, dont certains puissants mouvements insurgés sunnites antiaméricains qui ont combattu les activistes d'Al-Qaïda dans les zones sunnites arabes d'Irak après l'invasion sous commandement américain.

Dans la même province, les forces de sécurité irakiennes ont effectué une opération de fouille dans une région rurale près de Baaqouba et arrêté six suspects présumés membres d'une cellule d' Al-Qaïda, a ajouté cette source.

Plus tôt dans la journée, une source de police de la province de Salahudin en Irak a déclaré à Xinhua que les insurgés avaient attaqué des points de contrôle de sécurité dans la province, tuant quatre policiers et trois membres de Sahwa et blessant un soldat.

Cette province, située dans le centre-nord de l'Irak, est majoritairement sunnite. Sa capitale, Tikrit, située à environ 170 km au nord de Bagdad, est la ville natale de l'ex-président irakien Saddam Hussein.

La violence reste commune dans les villes irakiennes malgré un recul considérable depuis son pic en 2006 et 2007, quand le pays était plongé dans les luttes sectaires.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 2 août
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam