Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.08.2012 10h50
UE : le commissaire Michel Barnier appelle à une fédération européenne d'ici à 2016

Le commissaire européen au Marché intérieur et aux Services, Michel Barnier, a appelé, dans une interview publiée vendredi par le journal français Libération, à former d'ici à 2016 une fédération européenne rassemblant les Etats membres de l'Union européenne (UE).

"Le temps nous est compté : d'ici à 2016, l'Union (européenne) devra s'être transformée en une fédération des Etats européens dans laquelle les nations mutualiseront leurs destins sans effacer leurs différences", a déclaré M. Barnier.

"Une fédération, cela veut dire une gouvernance économique, une gestion collective de nos orientations budgétaires, une union bancaire, une politique industrielle, un budget beaucoup plus fort", a détaillé le commissaire européen et ancien ministre français.

"Cette fédération devra aussi se doter de nouvelles institutions, comme un ministre des Finances ou un président de l'Union élu par le Parlement européen avant de l'être au suffrage universel", a-t-il ajouté.

Avant cela, il s'agit de former une "union bancaire au sein de la zone euro" qui doit être "complète courant 2013", une prochaine étape devant "briser le cercle infernal qui voit la dette bancaire alimenter la dette publique".

Le commissaire européen aux Services financiers a par ailleurs prévu la mise en place en janvier 2013 d'un "superviseur intégré unique au niveau de la zone euro", outil européen devant permettre le contrôle direct des 6.000 banques des pays ayant adopté la monnaie unique.

Cet instrument qui doit exercer, sous l'autorité de la BCE, la surveillance quotidienne des banques devra, selon M. Barnier, assurer le suivi non seulement des banques "systémiques" mais aussi des banques privées.

C'est en effet ce dernier type d'établissement bancaire qui est "à l'origine de la crise", comme le montrent les faillites ou quasi-faillites des banques britannique Northern Rock et franco-belge Dexia en 2008 ou, plus récemment, de la banque espagnole Bankia en 2012.

Ces trois établissements bancaires ont fait l'objet d'un sauvetage des pouvoirs publics, à l'aide notamment de fonds européens. "Si on soutient collectivement nos établissements, il est logique qu'on les surveille collectivement", a estimé le commissaire européen.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 3 août
Les Etats-Unis s'intéressent à l'Afrique, et cette fois c'est vrai…
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis