Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.08.2012 10h53
L'Iran demande une "réponse claire" du P5+1 sur son dossier nucléaire

Le principal négociateur nucléaire iranien Saïd Jalili a demandé une "réponse claire aux idées avancées par Téhéran" lors des négociations nucléaires avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, plus l'Allemagne (P5+1), a rapporté vendredi la chaîne de télévision Press TV.

Dans une conversation téléphonique jeudi avec Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union européenne (UE) pour les affaires étrangères, M. Jalili a déclaré : "Une réponse claire et précise (du P5+1) aux idées sensibles de la République islamique d'Iran est une demande logique", selon Press TV.

La chaîne de télévision n'a pas précisé les "idées" proposées par l'Iran pour le nouveau cycle de pourparlers nucléaires, mais elle a fait savoir que l'Iran avait déjà demandé au P5+1 de reconnaître ses droits à l'enrichissement nucléaire.

Pour sa part, Mme Ashton a indiqué qu'elle pourrait négocier le sujet avec les représentants du P5+1 et pourrait faire part à M. Jalili de la conclusion d'ici deux semaines, selon la même source.

La semaine dernière, le négociateur nucléaire adjoint iranien Ali Bagheri a qualifié de "positifs" les récents entretiens nucléaires avec un responsable des relations étrangères de l'UE à Istanbul en Turquie.

M. Bagheri a rencontré le 24 juin Helga Schmid, adjoint à Mme Ashton, dans l'idée de préparer le terrain en vue d'un autre cycle de négociations internationales de haut niveau sur le programme nucléaire de l'Iran.

Lors des pourparlers à Moscou, tenus le 18 juin, le P5+1 et l'Iran ont accepté de tenir des réunions au niveau des experts et de trouver des bases communes pour un autre cycle de négociations.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 3 août
Les Etats-Unis s'intéressent à l'Afrique, et cette fois c'est vrai…
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis