Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.08.2012 10h58
Les USA jouent le jeu de la critique suite à la démission de Kofi Annan (MAE iranien)

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali-Akbar Salehi, a déclaré vendredi que les Etats-Unis jouaient le jeu de la critique au sujet de la démission de l'émissaire spécial de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, Kofi Annan, a rapporté Press TV.

"Les Etats-Unis jouent le jeu de la critique (au sujet de la démission de M. Annan), car ce sont les pays occidentaux et certains Etats régionaux qui ont saboté le plan de paix de M. Annan (pour la Syrie)", a déclaré M. Salehi.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a déclaré jeudi que l'incapacité de M. Annan à mettre fin aux violences et aux massacres en Syrie s'expliquait par le fait que le Conseil de sécurité de l'ONU était "bloqué et ne pouvait lui fournir les outils nécessaires pour faire avancer ses efforts".

Cependant, le ministre syrien des Affaires étrangères a déclaré que "le plan de paix en six points de M. Annan était acceptable pour la Syrie et les acteurs régionaux clé, mais que l'autre partie ne permettait pas à M. Annan de mettre en place son plan comme il se doit".

Il a ensuite critiqué "l'occident et certains pays de la région " qui ont tenté de saboter le plan de paix de M. Annan, déclarant qu'ils essayaient de renverser le gouvernement du président syrien Bachar al-Assad pour le remplacer par un gouvernement non spécifié, selon le média.

Jeudi, M. Annan s'est dit déçu du manque de progrès dans le processus de paix syrien et a annoncé sa démission à l'expiration de son mandat actuel le 31 août.

M. Annan a déclaré que sans pression internationale unie, il lui était impossible, à lui comme à n'importe qui d'autre, d'obliger le gouvernement syrien et l'opposition syrienne à prendre les mesures nécessaires pour entamer le processus politique.

M. Annan a également critiqué le gouvernement syrien pour son " refus continu" du plan de paix et a tenu l'opposition responsable de l'escalade des campagnes militaires.



Source:

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 3 août
Les Etats-Unis s'intéressent à l'Afrique, et cette fois c'est vrai…
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis