Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.08.2012 16h36
Corée du Sud : Le plus ancien réacteur nucléaire remis en marche

La Corée du Sud a remis en marche le plus ancien réacteur nucléaire du pays, Kori-1, a indiqué le gouvernement lundi, sur fond de crainte d'une pénurie d'électricité estivale dans le pays.

Le ministre de l'Economie et de la Connaissance Hong Suk-woo a déclaré lors d'une conférence de presse que le réacteur Kori-1 avait été remis en service plus tôt dans la journée et devrait produire de l'électricité à 100 pourcent de sa capacité dès vendredi.

M. Hong, responsable des politiques énergétiques du pays, a expliqué que la décision était survenue après que la compréhension du public par rapport à la sécurité de Kori-1 fut jugée suffisante.

Le réacteur de 578 MW, situé dans la ville portuaire de Busan, au sud du pays, était arrêté depuis mars, après que le réacteur ait brièvement perdu de la puissance en février lors d'un contrôle de sécurité. Cette défaillance avait alors été cachée par des fonctionnaires nucléaires pendant plus d'un mois.

La Commission coréenne de sûreté et de sécurité nucléaire a approuvé un redémarrage du réacteur le mois dernier, mais le gouvernement avait retardé la reprise de son fonctionnement en raison des protestations de résidents habitant près du réacteur.

Pendant ce temps, la réserve d'électricité du pays a chuté en dessous de trois millions de Kilowatts lundi, incitant la compagnie Korea Electric Power Corp. à émettre une alerte de panne de courant.

Il y a actuellement 23 réacteurs en marche en Corée du Sud, fournissant environ un tiers de sa demande en électricité.

Le réacteur Kori-1 a été construit en 1977 et sa durée de vie opérationnelle initiale de 30 ans a pris fin en 2007. Quelques innovations technologiques ont permis de prolonger son fonctionnement de 10 ans.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 3 août
Les Etats-Unis s'intéressent à l'Afrique, et cette fois c'est vrai…
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis