Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.08.2012 12h56
Les Etats-Unis imposent des sanctions sur une société pétrolière publique de la Syrie

Les Etats-Unis ont imposé vendredi de nouvelles sanctions sur Sytrol, une société pétrolière publique de la Syrie pour avoir fait des affaires avec le secteur énergétique iranien.

Le Département d'Etat a accusé la Sytrol de l'envoi de 33. 000 tonnes d'essence à l'Iran dans une transaction bilatérale dans le secteur de l'énergie en avril, affirmant que la transaction évaluée à plus de 36 millions de dollars américains et a « significativement » dépassé les seuils monétaires pour imposer des sanctions dans le cadre de loi sur des sanctions contre l'Iran, qui a été introduite par l'administration Clinton pour réduire la capacité de l'Iran à moderniser son secteur pétrolier clé..

« Ce type de commerce permet à l'Iran de continuer à développer son programme nucléaire, tout en offrant le gouvernement syrien des ressources pour opprimer son propre peuple », a déclaré le porte-parole du département d'Etat Patrick Ventrell dans un communiqué.

« Les États-Unis demeurent profondément préoccupés par les liens étroits entretenus entre les régimes iranien et syrien et se sont engagés à utiliser tout outil disponible pour éviter une déstabilisation régionale », a-t-il ajouté.

Il a réaffirmé la position des États-Unis que l'Iran est en train de « conseiller activement, de fournir et d'aider » les forces de sécurité syriennes et les milices soutenues par le gouvernement dans leur lutte avec les forces de l'opposition, affirmant que le soutien est « totalement injustifiable ».

« La sanction d'aujourd'hui envoie un message claire : les Etats-Unis s'opposent résolumentà la vente de produits pétroliers raffinés à l'Iran et emploieront tous les moyens disponibles pour y mettre un terme», a déclaré M. Ventrell.

« En outre, toute entreprise qui continue à soutenir de façon irresponsable le secteur énergétique iranien ou contribue à faciliter les efforts de la nation pour échapper aux sanctions des États-Unis fera face à de graves conséquences», a-t-il mis en garde.

La société Sytrol est placée sous sanctions américaines depuis août 2011.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 10 août
Le "roi des anneaux" termine sa carrière sur un goût amer
Après le départ de Koffi Annan, qui va pouvoir refermer la Boîte de Pandore en Syrie ?
Pourquoi je déteste les Jeux Olympiques...