Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.08.2012 08h23
Les civils très touchés par les affrontements incessants en Syrie (chef de la MISNUS)

Le chef de la Mission de supervision des Nations Unies en Syrie (MISNUS), le général Babacar Gaye, a déclaré lundi que l'utilisation aveugle d'armes lourdes par les forces gouvernementales ainsi que les attaques ciblées menées par l'opposition dans les villes infligeaient de lourdes pertes chez les civils.

Le général Gaye a indiqué qu'aucune des parties impliquées dans le conflit en Syrie ne tenait compte de la population civile, et il a ajouté que la MISNUS avait réorienté ses activités vers la surveillance de la violence et de l'usage des armes lourdes.

"Il est clair que la violence s'aggrave dans beaucoup de régions en Syrie, l'usage sans discernement d'armes lourdes par le gouvernement et les attaques ciblées menées par l'opposition dans les centres urbains font de nombreuses victimes parmi les civils innocents", a-t-il déclaré.

Le chef de la MISNUS a ajouté que les patrouilles d'observateurs surveillaient l'impact de la violence, et qu'ils visitaient les personnes déplacées et se rendaient dans les hôpitaux.

Concernant l'avenir de la MISNUS, M. Gaye a indiqué que la mission durerait encore six jours. "Nous continueront jusqu'à la dernière minute de notre mandat à exhorter les parties en présence à passer de la confrontation au dialogue", a-t-il dit.

Plus tôt dans la journée de lundi, une source a déclaré à Xinhua qu'un total de 21 observateurs onusiens avaient quitté la Syrie, en précisant que M. Gaye avait pris cette décision après des consultations avec le Conseil de sécurité de l'ONU.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 13 août
Le "roi des anneaux" termine sa carrière sur un goût amer
Après le départ de Koffi Annan, qui va pouvoir refermer la Boîte de Pandore en Syrie ?
Pourquoi je déteste les Jeux Olympiques...