Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.08.2012 09h23
Londres déçue par la décision de l'Equateur d'accorder l'asile à Assange

Le ministère britannique des Affaires étrangères a déclaré jeudi que Londres était déçue par la décision de l'Equateur d'accorder l'asile politique au fondateur de WikiLeaks Julian Assange.

"Les autorités britanniques sont dans l'obligation de l'extrader vers la Suède. Nous nous soumettrons à cette obligation. La décision du gouvernement équatorien ne change rien à cela. Nous nous opposons à une extradition vers Quito", a dit le Foreign Office dans un communiqué.

"Nous demeurons engagés à une solution négocié qui nous permettra de remplir nos obligations en vertu de la loi sur l'extradition", ajoute le Foreign Office.

Le ministre équatorien des Affaires étrangères Ricardo Patino a annoncé jeudi que son pays a décidé d'accorder l'asile à Assange, parce qu'il pensait que la crainte d'Assange de ne pas avoir un procès équitable et d'être finalement extradé vers les Etats-Unis était légitime.

Le fondateur de WikiLeaks, âgé de 41 ans, a épuisé tous les recours juridiques en Grande-Bretagne contre le mandat d'extradition lancé par la Suède, où il est soupçonné de viol et d'agression sexuelle. Il est réfugié depuis le 19 juin à l'ambassade d'Equateur à Londres, où il avait déposé une demande d'asile politique pour éviter son extradition.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale
Le "roi des anneaux" termine sa carrière sur un goût amer