Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.08.2012 08h29
Des activistes de la droite japonaise débarquent sur les îles Diaoyu

Des garde-côtes japonais ont confirmé qu'au moins neuf activistes de la droite japonaise avaient débarqué dimanche sur les îles Diaoyu, selon des médias locaux.

Les navires de patrouille des garde-côtes japonais ont trouvé dix personnes ayant nagé jusqu'aux îles Diaoyu depuis leur flotte vers 07h30 dimanche, et les ont appelés à quitter le plus tôt possible après leur débarquement.

Les dix personnes, n'incluant pas de parlementaires, sont restés sur l'île pendant deux heures et y ont déployé plusieurs drapeaux japonais. Ils ont tous quitté l'île pour retourner vers leurs bateaux avant 10h00.

Une flotte de 21 navires, transportant quelque 150 activistes japonais, a quitté samedi la ville de Ishigaki pour arriver dans les eaux près des îles Diaoyu dimanche à l'aube. Le gouvernement japonais avait rejeté leur application de débarquement plus tôt ce mois-ci.

La Chine a déposé samedi des protestations solennelles auprès du Japon alors que certains législateurs et membres de groupes de la droite japonaise prévoient de se rendre dans les eaux des îles Diaoyu pour y tenir des activités, a déclaré Qin Gang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. La Chine a exhorté la partie japonaise à empêcher immédiatement toute action visant à saper la souveraineté territoriale de la Chine.

Des milliers de personnes dans des villes chinoises, dont Guangzhou, Shenzhen, Shenyang, Hangzhou, Harbin et Qingdao, sont descendues dans les rues dimanche matin pour exprimer leur opposition au débarquement des activistes japonais sur les îles Diaoyu.

L'arrivée des activistes japonais intervient après que 14 Chinois ont débarqué mercredi dernier sur les mêmes îles à bord d'un bateau de pêche de Hong Kong pour faire valoir la souveraineté chinoise sur ces îles.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale