Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.08.2012 08h31
Journée mondiale de l'aide humanitaire : la Commission européenne souligne la protection des humanitaires

La Commissaire européenne pour la coopération internationale, l'aide humanitaire et la réaction aux crises, Mme Kristalina Georgieva, a souligné dimanche la protection des humanitaires à l'occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire.

L'attentat à la bombe perpétré il y a tout juste neuf ans contre le siège de l'ONU à Bagdad, dans lequel le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies en Irak, Sergio Vieira de Mello, et 21 de ses collègues ont été tués "a modifié, de manière irréversible, les conditions de sécurité dans lesquelles les professionnels de l'aide humanitaire opèrent", a indiqué Mme Georgieva, "L'action humanitaire figure parmi les professions les plus dangereuses au monde. Les enlèvements, les fusillades et les menaces de mort font tous partie des risques du métier dans les endroits en proie à des conflits tels que le Soudan, la Syrie et la Somalie. Les travailleurs humanitaires courent de plus en plus de risques en tentant de maintenir une assistance humanitaire vitale pour les victimes de conflits et de catastrophes dans le monde", a-t-elle déploré.

"Nous ne pouvons accepter que ces travailleurs, qui sont au service de l'humanité, soient persécutés, enlevés ou, pire, assassinés", a affirmé la Commissaire européenne.

Selon l'ONU, les attaques contre des postes humanitaires ont été multipliées par trois au cours de la dernière décennie. Depuis 2011, 109 travailleurs humanitaires ont été tués, 143 blessés et 132 autres enlevés. L'écrasante majorité de ces victimes n'étaient pas des travailleurs humanitaires internationaux, mais des personnes au service de leur propre pays et travaillant au plus près de la population locale.

"Rien ne justifie les crimes contre des civils non armés. Lorsque de tels crimes sont commis contre des personnes qui consacrent leur vie à sauver celle des autres, l'injustice est encore plus criante", a dit Mme Georgieva.

"La sécurité du personnel humanitaire est en outre directement liée à la sécurité d'accès aux populations vulnérables et à la mise en œuvre durable de l'aide. Des milliers de personnes vulnérables risquent d'être privées d'aide essentielle, si des programmes sont suspendus ou interrompus en raison de l'insécurité", a-t-elle mis en garde.

Dans un communiqué, la Commission européenne compte aujourd'hui plus d'un demi-million de travailleurs humanitaires dans le monde, répartis entre professionnels de l'aide et spécialistes du développement. Au cours de la dernière décennie, plus de 800 professionnels de l'humanitaire ont perdu la vie en essayant de venir en aide aux personnes dans le besoin et 1 300 autres ont été enlevés ou blessés. Un nombre croissant d'attaques présentait un caractère politique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale