Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.08.2012 13h23
Avion dérouté à Damas : Laurent Fabius critique à nouveau Air France

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a à nouveau critiqué lundi le récent déroutement à l'aéroport de Damas d'un avion Air France, qualifiant cet incident d' « extrêmement dangereux ».

« C'était extrêmement dangereux », a-t-il affirmé, dans une interview à la radio française RTL, au sujet du vol Air France Paris-Beyrouth ayant fait escale mercredi dernier dans la capitale syrienne pour un ravitaillement en kérosène, suite à des manifestations au Liban.

« Se poser à Damas, c'était exposer la sécurité des gens qui étaient à l'intérieur de l'avion », a expliqué M. Fabius, qui a souligné la présence de « personnes du Liban (..) recherchées par le régime syrien ».

« En plein conflit, se poser à Damas, vous conviendrez avec moi que ce n'était pas la décision la plus pertinente. Et je suis diplomate en disant ça », a-t-il poursuivi avec une pointe d' ironie.

Le ministre français avait été plus abrupt dans ses propos il y a quelques jours, qualifiant d' « énorme bêtise » la décision de la compagnie aérienne française de faire atterrir l'avion à Damas.

Après avoir été ravitaillé dans la capitale syrienne, l'appareil s'est ensuite posé pour la nuit à l'aéroport de Larnaca, en Chypre, avant de redécoller pour Beyrouth jeudi après-midi.


News we recommend

« Back to Future » par Irina Werning Le premier mariage homosexuel bouddhiste à Taiwan   Les animaux dormeurs
Qipao 2.0   Retour à la maison après quatre ans d'exil pour les pandas du Sichuan Les Chinois adorent les échasses!
L'industrie de la beauté en Chine profite d'une cure de jouvence Yu Wenxia : Miss China sacrée Miss Monde 2012 Plus de 2700 jeunes femmes veulent épouser un milliardaire



Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale