Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.08.2012 13h49
La démission d'Assad ne doit pas devenir une condition préalable au dialogue : vice-PM syrien

Faire de la démission du président Bachar al-Assad une condition préalable à un dialogue intra-syrien est antidémocratique, a déclaré mardi à Moscou le vice-Premier ministre syrien Qadri Jamil.

À l'issue de discussions avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, M. Jamil a déclaré lors d'une conférence de presse que la démission de M. Assad ne pourrait être discutée que dans le cadre d'un dialogue national.

« Faire de la démission (de M. Assad) une condition du dialogue signifie qu'il n'y aura pas de dialogue », a déclaré M. Jamil, ajoutant qu'une telle approche était « une tentative pour nous imposer certaines décisions ».

« Tous les problèmes peuvent être discutés dans un dialogue, et même cette question (la démission de M. Assad) peut être discutée », a dit M. Jamil.

Le haut responsable a mis en garde que les tentatives occidentales pour imposer la démission de M. Assad au peuple syrien constituerait « un précédent très dangereux ».

« Si cela se produit en Syrie, cela constituera un précédent très dangereux qui pourrait se répéter dans d'autres parties du monde », a-t-il dit.

Par ailleurs, M. Jamil a déclaré que les déclarations de certains gouvernements sur les armes chimiques syriennes étaient destinées à fournir un prétexte pour une éventuelle invasion de la Syrie.

« L'Occident cherche un prétexte pour faire directement ingérence dans les affaires de notre pays », a déclaré M. Jamil, évoquant par exemple les allégations sur l'existence d'armes de destruction massive en Irak avant 2003.

Il a aussi qualifié les commentaires du président Barack Obama sur une possible ingérence en Syrie de propagande électorale.

M. Obama a mis en garde lundi le gouvernement syrien de ne pas utiliser d'armes chimiques dans le conflit, ni les laisser tomber entre de mauvaises mains, traçant selon ses propres termes une « ligne rouge ».

Il s'agit de la seconde visite en août d'une délégation syrienne de haut niveau à Moscou.


News we recommend

« Back to Future » par Irina Werning Le premier mariage homosexuel bouddhiste à Taiwan   Les animaux dormeurs
Qipao 2.0   Retour à la maison après quatre ans d'exil pour les pandas du Sichuan Les Chinois adorent les échasses!
L'industrie de la beauté en Chine profite d'une cure de jouvence Yu Wenxia : Miss China sacrée Miss Monde 2012 Plus de 2700 jeunes femmes veulent épouser un milliardaire


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale